Le bébé né de la taille d’un paquet de sucre et maintenu en vie dans un sachet à sandwich a maintenant 4 ans, et fait sa rentrée à l’école primaire

Par SWNS
7 octobre 2021
Mis à jour: 7 octobre 2021

Un bébé prématuré, de la taille d’un paquet de sucre, ayant été maintenu en vie dans un sachet à sandwich, a défié les probabilités en débutant l’école primaire.

Aujourd’hui âgée de 4 ans, Darcey Clegg ne pesait que 600 g, lorsqu’elle est née le 27 septembre 2016, par une césarienne d’urgence, avec trois mois d’avance.

La petite fille a dû lutter pour sa vie dans l’unité néonatale de l’hôpital Royal Oldham, dans le Grand Manchester, jusqu’à ce qu’elle sorte miraculeusement et aille chez elle le 30 décembre, après 64 jours d’hospitalisation.

Epoch Times Photo
Née de la taille d’un sac de sucre, Darcey a été maintenue en vie dans un sac à sandwich, pendant les premières semaines de sa vie. (SWNS)
Epoch Times Photo
Le bébé prématuré Darcey Clegg avec sa mère Gill Clegg. (SWNS)

Après tout cela, elle se prépare à commencer l’école en septembre, et sa mère Gill Glegg, 50 ans, ne pourrait pas être plus fière.

« Darcey est incroyable », déclare Gill, aide-soignante dans la ville de Littleborough, dans le Grand Manchester. « Elle était si petite dans ce petit sachet à sandwich que je ne savais pas si elle allait s’en sortir. »

« Mais maintenant, elle a défié les probabilités et elle est en parfaite santé. »

« C’est tellement émouvant de la voir commencer l’école. »

« Nous avons son uniforme, et tout est prêt. »

Epoch Times Photo
Gill et Darcey, maintenant âgées de 4 ans, et son père, Mark, 58 ans, posent ensemble pour une photo. (SWNS)

Gill et Mark, le père de Darcey, 58 ans, qui possède un service de déménagement, a réalisé qu’ils attendaient un enfant en avril 2016.

« C’était un peu un choc, mais un choc adorable », raconte Gill, qui a trois autres enfants : Karl, 30 ans ; Olivia, 20 ans ; et Jack, 18 ans.

La grossesse se déroule sans encombre, jusqu’à ce qu’un scanner à 28 semaines révèle que son bébé ne reçoit pas assez de sang et qu’il y a une anomalie placentaire.

Gill est immédiatement transportée à l’hôpital Royal Oldham Hospital pour une césarienne d’urgence.

« C’était terrifiant », se souvient Gill. « On ne m’a pas donné beaucoup d’espoir qu’elle s’en sorte. »

« Mais elle est sortie en pleurant. »

Epoch Times Photo
(À gauche) Darcey Clegg, lorsqu’elle était bébé ; (À droite) Darcey est maintenant une petite fille de 4 ans en bonne santé. (SWNS)

Darcey est immédiatement emmenée dans l’unité de soins intensifs néonatals pour l’aider à survivre à ces mois cruciaux.

Elle doit se battre contre des transfusions sanguines et reprendre des forces, avant de pouvoir rentrer à la maison à temps, pour le Nouvel An 2016.

« Elle a été le plus merveilleux des cadeaux », déclare la maman.

Depuis, Darcey a défié les probabilités pour devenir une fille normale et en bonne santé.

Epoch Times Photo
Darcey Clegg avec sa mère, Gill Clegg. (SWNS)

« Elle a commencé à marcher un peu tard, mais c’était un moment incroyable », poursuit Gill. « Elle est à rêver. »

Darcey vient d’obtenir son diplôme d’école maternelle et doit commencer l’école primaire, en décembre.

« J’ai déjà préparé tout son uniforme », déclare Gill. « C’est fou qu’elle aille à l’école. »

Epoch Times Photo
(À gauche) Darcey Clegg à l’âge de 4 ans ; (À droite) Gill, Darcey et son père, Mark, posent ensemble pour une photo. (SWNS)

« Elle demande tous les jours si elle s’en va à l’école. »

« Je me rappelle encore avoir regardé son petit corps dans une couveuse. »

« Elle a défié les probabilités. »

Darcey affirme qu’elle était « très excitée de commencer l’école », ajoutant : « J’ai hâte d’aller jouer avec plein d’autres enfants. »


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ