Un bébé nourri à l’eau de coco par ses parents végétalien atteint d’une paralysie cérébrale permanente

Par Nathalie Dieul
29 septembre 2020
Mis à jour: 29 septembre 2020

Un bébé qui avait été nourri massivement à l’eau de coco en Australie a développé les mêmes symptômes qu’un enfant souffrant de malnutrition, laissant la petite fille lourdement handicapée.

Après la période d’allaitement, un couple de parents végétaliens avaient choisi de nourrir leur petite fille d’un régime alimentaire à base de fruits, dont de grandes quantités d’eau de coco, rapport CNews.

À l’âge de 12 mois, la fillette a dû être hospitalisée alors qu’elle souffrait de malnutrition. Elle était couverte d’ecchymoses et d’éruptions cutanées, conséquence directe du syndrome de kwashiorkor. Les médecins ont aussi trouvé du sang dans les selles de l’enfant qui pesait 6 kilos – un enfant de cet âge pèse en moyenne 9 kilos.

Elle est aujourd’hui atteinte de paralysie cérébrale. Âgée de 3 ans, elle vit avec sa mère qui s’est séparée du père.

Une semaine avant l’hospitalisation de l’enfant, le père de 34 ans avait cherché des conseils auprès d’une association qui milite pour des traitements « à base de plantes ». Il avait écrit : « Bonjour, mon enfant de 1 an a cessé de vouloir boire et manger et quand il le fait, il n’arrive pas à dormir et tousse. Que puis-je faire pour l’aider ? Il suit un régime de fruits. S’il vous plaît, aidez-nous dès que possible ».

La réponse qu’il avait reçue lui suggérait de faire boire un « thé » à la fillette pour soulager son estomac au lieu de lui conseiller de l’emmener à l’hôpital.

Le tribunal du comté de Victoria a condamné les parents ce lundi 28 septembre à un suivi psychologique, indique Ouest-France.

Lors de l’audience, il a été révélé que les parents nourrissaient le bébé avec un mélange d’eau de coco et de poudres, et qu’une infirmière les avait alertés sur la croissance anormale de l’enfant.

D’après le tribunal, la mère fait maintenant preuve d’un « engagement et d’un dévouement » envers la petite fille dont l’état s’est déjà amélioré grâce à une alimentation équilibrée et des soins de santé appropriés.

FOCUS SUR LA CHINE – La police collecte des échantillons de sang sans s’expliquer

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ