Un bébé sourit dans les bras de sa mère décédée de complications pendant l’accouchement

Par Isabel Valencia-La Gran Epoca
1 novembre 2019
Mis à jour: 1 novembre 2019

Le rêve de toute mère est de voir son bébé après 9 mois d’attente, mais tout le monde n’a pas la chance de l’embrasser et de le prendre dans ses bras. Cependant, même si une mère est morte après l’accouchement, son bébé s’est blotti dans ses bras et lui a souri.

Ce qui était un rêve est devenu un cauchemar pour toute la famille de Teegan Barnard, une jeune fille de 17 ans de Havant, dans le Hampshire, en Angleterre. Pendant l’accouchement, elle a eu de graves complications, dont une hémorragie qui a causé un arrêt cardiaque et plus tard sa mort cérébrale, selon The Sun.

Bien que les infirmières et les médecins aient pratiqué la réanimation cardio-respiratoire et aient fait tout leur possible pour sauver la vie de la jeune femme, Teegan était dans un état critique, sans réaction cérébrale. Elle est restée inconsciente pendant un mois jusqu’à sa mort, survenue le 7 octobre.

La famille a été dévastée, surtout Abbie Hallawell, sa mère qui ne se remet pas de cette tragédie. « Nous sommes tous dans un état de choc terrible, la seule chose que je veux c’est récupérer Teegan. Je ne savais pas que mon cœur pouvait se briser en mille morceaux. Je ne serai plus jamais la même », a déclaré la femme de 35 ans.

Après avoir frôlé la mort, le bébé a survécu et est né en bonne santé le 9 septembre à l’hôpital St. Richard’s de Chichester, dans le West Sussex, avec un poids de 4,255 kilogrammes. Pendant que sa mère était à la clinique en état de mort cérébrale, sa grand-mère voulait qu’ils soient ensemble le plus longtemps possible. « Je les ai placés ensemble à chaque instant. Maintenant qu’elle est partie, on habille Parker avec la photo de sa mère sur lui. Je veux qu’elle reste toujours près de lui », dit Abbie.

L’image qui a retenu l’attention du monde entier montre le bébé souriant dans les bras de sa mère décédée. « Voir Parker dans les bras de sa mère, là où il est à sa place, a été très important pour moi », a dit la grand-mère au sujet de la photo émouvante.

Parker sera élevé par sa grand-mère et par son père Leon Forster. Abbie préfère ne pas parler de ce qui s’est passé dans la salle d’accouchement ; cependant, elle assure qu’elle est très fière de sa fille et de son petit-fils. « Je suis si fière de Teegan et de Parker que j’aimerais qu’elle soit là pour le voir par elle-même », a dit Abbie.

Selon Abbie, Teegan était très excitée de devenir mère et elle aimait son fils de tout son cœur, avant même de le rencontrer, ce qu’elle n’a pas pu faire. « Elle voulait tellement être maman, elle était tellement heureuse. Je pense que les gens en avaient assez qu’on en parle tout le temps », se souvient Abbie. « Elle aurait été la meilleure mère du monde. Elle avait beaucoup d’amour pour lui et elle n’a même pas pu le lui montrer. »

« Elle me manque tellement que c’en est insupportable. Je ne peux imaginer l’avenir sans elle, sans entendre à nouveau sa belle voix », déclare Abbie. « Je ferais n’importe quoi pour la récupérer. Elle me manque plus que tout au monde. Nous étions davantage comme des meilleurs amies que comme mère et fille », conclut-elle.

Malgré ce qui s’est passé, Abbie apprécie le bon travail des médecins et du personnel hospitalier. « Le personnel et l’hôpital ont été extraordinaires, nous n’aurions pas pu demander mieux. Ils ont été vraiment incroyables au pire moment », a reconnu Abbie, qui était grand-mère pour la première fois.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ