Belgique : 112 camions saisis, une entreprise de transport soupçonnée de dumping social

20 novembre 2017
Mis à jour: 20 novembre 2017

La justice belge a saisi 112 camions dans une entreprise de Zeebruges (nord) soupçonnée d’employer frauduleusement des chauffeurs à moindre coût en profitant de leur statut de travailleurs détachés, a-t-on appris lundi auprès de l’auditorat du travail de Gand, en Flandre occidentale.

L’entreprise en question, North Sea Express (NSE), confie des tâches de transport à une autre entreprise, East Transport Leasing (ETL), basée en Slovaquie.

Or, « le gérant de l’entreprise slovaque est le même que celui de l’entreprise belge » et il semble que la firme slovaque ne soit « qu’une boîte postale », a affirmé à l’AFP Filiep De Ketelaere, porte-parole de l’auditorat du travail de Gand.

« En outre, toutes les décisions importantes sont prises en Belgique », a-t-il ajouté.

Les chauffeurs détachés par l’entreprise slovaque — tous roumains — travaillaient en Belgique environ trois mois avant de prendre des vacances en Roumanie puis de revenir travailler en Belgique, sans jamais passer par la Slovaquie, un cycle qui se répétait depuis huit ans, selon M. De Ketelaere.

La rémunération de ces chauffeurs, ainsi que les cotisations sociales, dépendaient à la loi slovaque. Leur niveau est « très bas si on le compare aux cotisations en Belgique », a poursuivi cette même source.

Basée à Bratislava, l’entreprise ETL a confirmé à l’AFP qu’en tant que compagnie soeur de NSE, elle employait des chauffeurs roumains, mais nié tout dumping social.

« Cette affaire devrait être résolue par notre société mère. Nous ne sommes que marginalement impliqués », a déclaré à l’AFP Pavol Janoviak, un de ses porte-paroles.

L’association de transporteurs slovaque Cesmad a pour sa part pris ses distances avec ETL. « Cette entreprise emploie des chauffeurs roumains et ne remplit probablement pas les conditions pour faire des affaires sur le territoire de la République slovaque », a déclaré Martina Baumann, porte-parole de l’association.

R.B avec AFP

RECOMMANDÉ