Belgique : ils slalomaient entre les barrières ignorant les signaux et sont percutés par un train

Par Sarita Modmesaïb
21 janvier 2021
Mis à jour: 21 janvier 2021

Lundi 18 janvier vers 21 h 30, une voiture a percuté un train reliant Bruxelles à Tournai, à quelques dizaines de kilomètres de la frontière française. Les trois occupants de la voiture sont décédés.

Lundi soir, alors qu’un train de la ligne 94, avec à son bord 25 passagers, arrivait au passage à niveau de la chaussée d’Enghien, à Hérinnes-lez-Enghien, en Belgique, il est entré en collision avec un véhicule qui circulait le long de la route N255 en direction d’Enghien.

Le conducteur du train, qui roulait à 110km/h, n’a pas pu éviter la Peugeot 206 qui se trouvait sur le passage à niveau à ce moment.

Les passagers du train sont indemnes mais en état de choc, tout comme le conducteur.

En revanche, malgré l’arrivée rapide des secours, les occupants de la voiture n’ont pas survécu, probablement morts sur le coup, la violence du choc les ayant projetés à l’extérieur.

Ils s’appelaient Alexis, Omar et Dylan et avaient respectivement 21 et 18 ans. Habitants d’une cité voisine à Enghien, aucun n’avait un permis de conduire.

Les caméras de vidéo surveillance ont révélé que la voiture aurait slalomé entre les barrières alors que celles-ci « étaient déjà abaissées depuis 9 secondes et les feux rouges étaient clairement allumés lorsque le véhicule est arrivé », selon les autorités chargées de l’enquête.

Les jeunes hommes n’avaient en outre pas bouclé leur ceinture de sécurité. L’enquête se poursuit afin d’identifier le conducteur.

Les passagers du train ont été pris en charge vers 23 h 30 par un bus affrété pour les amener à destination. La circulation ferroviaire, interrompue avec l’accident, a été rétabli mardi matin vers 5 h.

Élections américaines – Renseignement américain : Chine immiscée dans l’élection

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ