Belgique : la Première ministre durcit les mesures pour faire face à la reprise du coronavirus

Par Emmanuelle Bourdy
28 juillet 2020
Mis à jour: 28 juillet 2020

Depuis le début de l’épidémie, la Belgique recense 66 026 personnes ayant contracté le coronavirus. Elle compte 9 821 décès, ce qui en fait le pays le plus touché par ce virus. Et les cas de coronavirus augmentent dans le pays. Sophie Wilmès, la Première ministre belge, a annoncé ce lundi le durcissement des mesures sanitaires. La situation étant qualifiée de « préoccupante ».

En Belgique, en raison de l’augmentation des cas de coronavirus, particulièrement dans la province d’Anvers, le Conseil national de sécurité (CNS) a été convoqué ce lundi en urgence, relate Le Parisien. Pour lutter contre cette recrudescence de cas, la Première ministre belge Sophie Wilmès souhaite mettre en place « des mesures nationales supplémentaires afin d’éviter un reconfinement généralisé ».

La Première ministre évoque effectivement de « sérieuses inquiétudes » à propos d’« un embrasement épidémiologique important », en particulier dans la province d’Anvers. Le Parisien rapporte que 47 % des nouvelles infections ont été recensées la semaine passée, le nombre de personnes ayant contracté le coronavirus s’élevant à 279 personnes par jour en moyenne. Alors que la semaine précédente, ce nombre était de 163 cas.

L’une des mesures adoptées concerne les rassemblements dans les lieux publics. Ceux-ci seront limités à 100 personnes à l’intérieur et à 200 personnes à l’extérieur, et ces personnes devront obligatoirement y porter le masque.

Depuis le 11 juillet, le port du masque est déjà obligatoire dans les transports et dans les lieux publics tels que les magasins, les cinémas, les lieux de culte, les bibliothèques et les musées. Samedi, de nouvelles mesures ont été adoptées et le masque est devenu obligatoire dans les endroits dont la concentration est importante, tels que les rues commerçantes, les marchés, les brocantes ou les hôtels. La Première ministre précise, en effet, qu’il est obligatoire dans « beaucoup de situations ».

Par ailleurs, Sophie Wilmès invite vivement les salariés à opter, dans la mesure du possible, pour le télétravail. Elle regrette d’ailleurs qu’il soit « de moins en moins utilisé ». Elle recommande également de faire les courses seul, dans un temps limité à 30 minutes.

De plus, à partir de mercredi et pendant les quatre prochaines semaines, les Belges devront se limiter à ne voir que 5 personnes, toujours les mêmes, dans le cadre de leur « bulle de contact ».

Le saviez-vous  ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ