Belgique : « Si nécessaire, la police sonnera aux portes à Noël », met en garde la ministre de l’Intérieur

Par Nathalie Dieul
24 novembre 2020
Mis à jour: 24 novembre 2020

La ministre de l’Intérieur belge, Annelies Verlinden, a précisé dans un entretien avec le journal De Zontag que les autorités veilleront au respect des mesures sanitaires lors du réveillon de Noël.

« La police surveillera également le respect des mesures. Le cas échéant, en raison des nuisances sonores par exemple, elle sonnera à la porte », a expliqué la ministre, répondant à la question : « Quelle mission la police recevra-t-elle à Noël ? » indique Sudinfo.

Annelies Verlinden a indiqué qu’elle souhaitait « permettre un peu plus de proximité humaine pour Noël », en rappelant toutefois aux Belges qu’ils devaient « prendre très au sérieux les signaux d’alarme des hôpitaux », rapporte le quotidien belge Le Soir.

« La police contrôlera le respect de ces mesures », assure la ministre.

Du côté de la police, le syndicat de la police estime qu’il s’agit là d’une mission impossible. « On n’est pas habilités à entrer dans la sphère privée des gens. Sa déclaration est sans doute prématurée », indique de son côté Eddy Quaino, de la CGSP-Police.

NOUVEL HORIZON – Révélations de fraudes aux élections américaines et commande massive de vaccins Covid-19 par l’UE


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ