Quand Tiphaine Auzière, la belle-fille d’Emmanuel Macron, défend le couvre-feu sur Europe 1

Par Michal Bleibtreu Neeman
18 octobre 2020
Mis à jour: 18 octobre 2020

Ce jeudi 15 octobre, au soir, l’éditorialiste invitée sur le plateau d’Europe 1 n’était autre que la fille de Brigitte Macron, Tiphaine Auzière. La belle-fille du président a profité de sa carte blanche pour faire l’apologie du couvre-feu décrété la veille par son beau-père.

« Avocate et femme engagée », comme présentée par l’antenne, Tiphaine Auzière est également soutien de LREM et activiste dans le Nord de la France. Jeudi soir, Europe 1 l’a invitée pour une deuxième carte blanche, cette fois-ci en omettant de mentionner son rapport familial avec le président de la République.

Sur le plateau de l’antenne, les spectateurs ont pu voir la belle-fille d’Emmanuel Macron défendre avec ardeur, et non sans arguments philosophiques, la politique sanitaire du président et bien entendu, le couvre-feu imposé en Île-de-France ainsi que dans huit autres métropoles françaises.

« Comme vous et beaucoup de Français hier soir, j’ai écouté les annonces du président à la télévision […], et forcément ça interroge sur le recul de nos libertés face à l’état d’urgence », mais, selon l’éditorialiste, il faut « savoir sacrifier une partie de ses libertés pour l’intérêt général ».

L’avocate et la belle-fille du président de la France se servait également de quelques exemples de l’histoire pour appuyer son plaidoyer. « Mais dans l’histoire, les libertés ont souvent été contraintes, pendant les guerres ; on pense à la Guerre d’Algérie, après les attentats de 2015, et c’est vrai qu’à cette occasion, la liberté de s’exprimer, de se déplacer, de manifester sont restreintes, comme ça a été le cas avec l’assignation à résidence pendant le confinement, ou maintenant le couvre-feu. » C’est son beau-père qui a déclaré que nous « sommes en guerre » contre le coronavirus.

Puis elle a fait appel à Hobbs : « En l’état actuel, est-ce que vivre pour soi, ça n’est pas condamner l’autre ? Et cela nous renvoie aussi à la théorie de Hobbs, ‘l’homme est un loup pour l’homme’. »

Mais Tiphaine Auzière ne s’est pas arrêtée là, et elle a poursuivi sa défense des mesures imposées avec la « Déclaration universelle des droits de l’homme » pour expliquer comment « un encadrement temporaire de la liberté […] assure la protection de tous et particulièrement des plus faibles ».

FOCUS SUR LA CHINE – Président Xi Jinping : toux à répétition pendant un discours

Quant à la remarque de Julian Bugier sur le fait que ces « privations des libertés » aient été faites sans débat à l’Assemblé nationale, Tiphaine Auzière ne répond pas, mais continue sa thèse.

Selon l’hebdomadaire anglais le Spectator, la belle-fille d’Emmanuel Macron aurait des ambitions électorales, à l’approche des élections régionales.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ