Des bénévoles de la Société protectrice des animaux sauvent plus de 600 chats volés pour la fabrication de saucisses en Chine

Par Catherine Bolton
15 août 2019 Mis à jour: 15 août 2019

Il n’y a rien de plus déchirant que de se rendre compte que son animal de compagnie a disparu – et c’est encore pire de se rendre compte qu’il ne s’est peut-être pas égaré mais qu’il a été volé.

C’est exactement ce qui, selon la Société de protection des animaux (HSI), s’est passé avec des centaines de chats qu’ils ont sauvés d’un camion bondé et insalubre à destination d’un abattoir à Nanjing, en Chine.

La HSI a réussi à arrêter un camion et à jeter un coup d’œil à l’intérieur, où ils ont découvert 620 chats entassés dans des cages d’acier et destinés à un abattoir pour être transformés en saucisses.

Un certain nombre de chats portaient encore des colliers, ce qui a donné à l’organisation l’impression que les animaux avaient été volés de leurs foyers aimants. Il était difficile de savoir dans quelles conditions vivaient auparavant ces chats, mais à ce moment ils étaient déshydratés, affamés et très mal-nourris alors qu’ils étaient entassés dans des cages avec peu d’espace pour se déplacer.

Ils étaient traités comme de simples choses destinées à l’abattage, sans aucun état d’âme ni soins appropriés, avant d’être heureusement trouvés et amenés ailleurs pour être sauvés.

La HSI et ses partenaires, CAWA et Vshine, ont emmené les chats pour passer un traitement médical d’urgence avant de les disperser dans des refuges partenaires et des foyers d’accueil pour qu’ils soient correctement soignés.

De nombreux internautes sur Facebook ont été horrifiés par les conditions dans lesquelles les chats avaient été découverts, et ils ont eu le cœur brisé par le nombre impressionnant de chats trouvés dans le camion et destinés à être tués. Mais ils étaient tout aussi reconnaissants que le sauvetage ait été mené à bien, et beaucoup ont exprimé leur gratitude ; car les médias parlent souvent de sauvetage de chiens et prêtent beaucoup moins d’attentions aux chats.

« Enfin ! Une histoire à propos du sauvetage de chats ! Il y a beaucoup d’histoires sur les sauvetages de chiens dans des fermes d’élevage de viande, etc. mais on parlait rarement des chats », a écrit une personne.

« Il faut des individus vraiment forts pour aller contre les masses. Je serre mon chat dans mes bras, si fier de vous tous ! », ajouta un autre.

Malheureusement, ce n’est pas la première fois que la HSI et d’autres groupes de défense des animaux doivent intervenir pour sauver des chats de l’abattage pour leur viande. Au printemps 2015, la HSI avait réussi à sauver deux chats d’un abattoir de Yulin, en Chine.

Ces deux-là ont pu être amenés aux États-Unis pour être adoptés à Washington, D.C., après avoir été découverts par un travailleur de la HSI qui s’était rendu à Yulin pour rencontrer des militants locaux afin de protester contre l’abattage annuel massif de chiens dans la région. Ils ont été secourus aux côtés d’un chien, qui a également pu être ramené et adopté dans un foyer permanent.

La réussite à sauver tous ces chats et ces chiens des abattoirs nécessitera en fin de compte un changement de mentalité et exigera plus de diligence de la part des gouvernements pour s’assurer que les animaux consommés comme aliments sont traités avec humanité au cours du processus d’abattage.

Pour l’instant, cependant, le fait de savoir que des organisations comme la HSI font de leur mieux pour aider à changer les mentalités et à sauver les animaux maltraités est édifiant. Cela nous rend tous optimistes que des changements se profilent à l’horizon et qu’entre-temps, des gens travaillent pour sauver les animaux qui ne peuvent se sauver eux-mêmes.

RECOMMANDÉ