Bercoff se lâche sur un plateau télé: « Un suicide tous les deux jours chez les agriculteurs et on met des milliards dans l’immigration »

Par Laurent Gey - Epoch Times
18 septembre 2019 Mis à jour: 18 septembre 2019

Dans l’émission 24H Pujadas sur LCI du 17 septembre, le chroniqueur et journaliste André Bercoff a exprimé son exaspération devant une vérité taboue en France: le suicide des agriculteurs. En plein débat sur l’immigration, suite aux dernières déclarations d’Emmanuel Macron parlant de laxisme, André Bercoff a fait le parallèle entre les milliards donnés chaque année à l’immigration alors que la situation des agriculteurs en France est dans un état désastreux.

Selon une étude publiée en juillet par la Mutualité sociale agricole (MSA), parmi tous ses assurés d’au moins 15 ans « ayant consommé au moins un soin ou une prestation » en 2015 (soit 1,36 million de personnes) il y a eu « 605 décès par suicide » en un an. Les exploitants et salariés agricoles ont « un risque plus élevé » de décès par suicide que l’ensemble de la population du fait de leur condition de vie et de travail très dégradée.

« Les suicides sont plus fréquents dans la population masculine (496) que chez les femmes (109) » et, rapporté au nombre d’assurés, « le taux brut de décès par suicide (…) est près de 4 fois plus important chez les hommes », souligne la MSA.

C’est le constat qu’a fait à sa manière André Bercoff sur LCI hier, en plein débat sur l’immigration:

Pour la seule prise en charge des « mineurs non accompagnés », l’Assemblée des départements de France a déclaré récemment que cela coûte 2 milliards d’euros par an (50.000 euros par migrant) et que «la moitié d’entre eux s’avèrent en réalité majeurs».

Selon le Checknews de Libération, en 2006, les économistes Yves-Marie Laulan et Jacques Bichot produisaient une courte note sur le sujet du coût de l’immigration. En quinze pages, ils aboutissaient à une estimation de 24 milliards. À quoi s’ajoutaient ensuite 12 milliards au titre de «l’intégration» – soit 36 milliards par an en 2006. En 2011, selon l’économiste français Yves-Marie Laulan «les experts qui ont travaillé à cette étude pensent qu’il faut doubler [ce montant].»

D’après les chiffres du Monde publiés en 2019, l’obtention du titre d’asile (hors mineur) aurait triplé entre 2011 et 2018, alors que le nombre de demande a lui plus que doublé. On parlait en 2018 de 350.000 entrées légales de migrants en France.

RECOMMANDÉ