Berlin menace les réfugiés syriens qui partent en vacances en Syrie, là où ils sont normalement persécutés

Par Laurent Gey - Epoch Times
27 août 2019 Mis à jour: 27 août 2019

Les Syriens qui se rendent dans leur pays d’origine pour y passer des vacances pourraient être privés de leur statut de réfugiés en Allemagne, selon le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer.

« Si un réfugié syrien passe régulièrement ses vacances en Syrie, il ne peut pas affirmer sérieusement être persécuté en Syrie. Nous devons annuler son statut de réfugié », a déclaré le 18 août le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer à Bild.

Quelque 780 000 Syriens ont fui en Allemagne depuis 2011 des suites des exactions du régime de Bachar el-Assad et des islamistes de Daech. Une situation chaotique qui n’empêcherait plus maintenant certains réfugiés de retourner dans leur pays natal durant les vacances, rapporte les médias allemands Die Welt et Deutsche Welle.

« Nous allons procéder au renvoi quand la situation [en Syrie] le permettra », a-t-il ajouté, expliquant que l’office allemand des migrations et des réfugié (BAMF) allait suivre de près les déplacements des migrants ayant obtenu leur statut de réfugié en Allemagne.

En Allemagne, comme dans tous les autres pays ayant ratifié la Convention de Genève en 1951 (dont la France), les réfugiés bénéficient d’une protection spéciale et ne peuvent pas être renvoyés tant qu’ils sont menacés de persécutions dans leur pays d’origine. Les autorités allemandes leur délivrent un permis de séjour valable trois ans, période après laquelle elles décident d’une éventuelle prolongation.

« Au premier semestre 2019, un total de 62 105 décisions concernant des procédures de révocation [du statut de réfugié] ont été prises » pour diverses raisons, a fait savoir une porte-parole de la BAMF. Parmi eux figuraient 39 806 Syriens. pour l’instant le ministre allemand n’a pas précisé combien de personnes seraient touchées par cette éventuelle mesure.

RECOMMANDÉ