Béziers : en secourant un homme victime d’un accident de quad, un pompier se fait mordre violemment

Par Emmanuelle Bourdy
17 février 2021
Mis à jour: 17 février 2021

Ce dimanche 14 février, à Capestang (Hérault), les pompiers sont intervenus pour secourir deux hommes victimes d’un accident de quad. L’un des deux hommes a mordu le pompier qui lui venait en aide.

Les faits se sont produits ce dimanche 14 février, aux environs de 12 h 45, sur la RD 16, la route de Narbonne, à Capestang, une commune située à une quinzaine de kilomètres de Béziers, rapporte Actu.fr.

Deux hommes, âgés de 40 et 50 ans, victimes d’un accident de quad, ont été secourus par les pompiers. L’un des deux a été héliporté vers le CHU de Montpellier, souffrant d’un traumatisme crânien. Il se trouvait dans un état grave, en urgence absolue.

Quant à l’autre homme, bien que blessé moins grièvement, il semblait désorienté. À un moment donné, il se serait comporté de façon agressive, mordant jusqu’au sang l’un des sapeurs-pompiers volontaire du centre de secours de Capestang. Il a été transporté aux urgences de l’hôpital de Béziers, ainsi que le pompier qu’il a mordu, précise Actu.fr.

Un chien serait en cause dans cet accident, provoquant une sortie de route du quad. Le chien, également blessé, a été pris en charge par les sapeurs-pompiers.

Les pompiers sont de plus en plus fréquemment la cible de violences, aussi bien physiques que verbales. Le SDIS 34 a exprimé sa volonté de porter plainte ce lundi 15 février.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ