Béziers : la mairie supprime les menus sans porc dans les cantines de certaines écoles

Par Sarita Modmesaïb
11 janvier 2021
Mis à jour: 11 janvier 2021

À Béziers (Hérault), depuis lundi 4 janvier, les menus sans porc ne sont plus proposés dans les cantines des écoles primaires. La ville propose désormais un menu classique ou végétarien.

À la suite d’un changement de gestionnaire, la mairie de Béziers a modifié l’offre des repas en supprimant les menus sans porc. Depuis la rentrée de 2021, les 4 000 petits Biterrois ont le choix, du lundi au vendredi, entre un menu classique et un menu végétarien à la cantine de leur école.

Une trentaine de parents d’élèves des écoles Édouard-Herriot et Louis-Pasteur s’est mobilisée pour un retour à l’ancienne formule.

Ils ont contacté l’association SOS Racismes qui demande à la mairie de Béziers de « reconsidérer sa position », selon RTL. L’association plaide pour un retour à ce type de menu, s’adressant directement au maire de la ville : « Robert Ménard ne peut ignorer que la restauration scolaire est une problématique centrale pour beaucoup de familles, que ce soit sur les plans culturel, nutritionnel, sanitaire ou médical. Dès lors, la suppression de repas de substitution incluant de la viande, du poisson ou des œufs, repas qui ont permis depuis plusieurs décennies à des générations d’enfants de confessions juive et musulmane de manger à l’école publique avec tous leurs camarades, porte atteinte à un important facteur d’intégration sociale et de convivialité. »

De son côté, la Fédération des Conseils de Parents d’Elèves (FCPE) locale dénonce un manque de concertation entre la Ville et les parents d’élèves.

« Nous avons découvert ces menus à la fin des vacances scolaires », déplore ainsi Christophe Pavageau, président de la FCPE 34 à France Bleu Hérault. Il rappelle que « les enfants ont besoin d’avoir un repas équilibré, d’autant plus que pour certains élèves dont les familles sont en grande difficulté, le repas de la cantine, c’est le seul de la journée ».

Des menus équilibrés, « ne faisant aucune distinction entre les religions »

Robert Ménard (Divers droite) a préféré répondre par le biais de communiqué.

« Il est absolument faux de dire que les familles n’ont été averties que par mail quelques jours avant la rentrée », précise ainsi la Ville de Béziers. « Elles l’ont été via des flyers et lettres d’information dans les cartables des enfants début décembre. Ceux-ci exposaient les changements à venir au 1er janvier 2021 et la nécessité de faire un choix entre menus classiques et menus végétariens. Et, en effet, les familles ont été relancées durant les vacances scolaires. »

Concernant l’argument de déséquilibre alimentaire évoqué du fait du menu végétarien, il est signalé que « les œufs continuent en revanche d’être proposés contrairement à ce que suppose SOS Racisme. Par ailleurs, les repas végétariens sont parfaitement équilibrés d’un point de vue protidique (protéines) ».

La Mairie poursuit ainsi : « Les services municipaux ne reçoivent jamais de revendications de la part de familles de confession juive, au contraire de certaines familles de confession musulmane qui, en plus de bénéficier de repas sans porc, étaient de plus en plus nombreuses à demander de la viande certifiée ‘halal’. Ces mêmes familles imposaient à leurs enfants de ne pas manger la viande présente dans leur assiette, ce qui augmentait mécaniquement le gaspillage alimentaire. Par ailleurs, il est étonnant qu’une association comme SOS Racisme, prétendument attachée à la laïcité, ne se félicite pas de la mise en place de menus végétariens ne faisant aucune distinction entre les religions. »

Les menus sans porc, qui étaient proposés dans les cantines scolaires avant l’élection de Robert Ménard à la mairie de Béziers en 2014, avaient été maintenus au cours de son premier mandat.

Nouvel Horizon – La Chine exploite les faiblesses de l’Occident


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ