Bian Que, une déité médecin

2 septembre 2012
Mis à jour: 29 octobre 2017

D’après les légendes enregistrées dans le Shiji, l’Épopée des Grands Historiens, il y avait un médecin exceptionnel appelé Bian Que qui vécut il y a 2500 ans à la même période que Confucius (552-479 av. J.-C.). Il avait reçu le don de clairvoyance et était connu comme un médecin faisant des miracles.

On racontait que Bian Que, alors gestionnaire d’un noble hôtel, obtint son savoir médical et ses capacités surnaturelles d’un homme âgé, un client habituel qui avait été impressionné par la gentillesse et les services attentionnés de Bian Que pendant plus de dix ans. Il donna à Bian Que une boîte de médicaments avec des instructions et de nombreux ouvrages précieux sur la médecine, puis disparut de façon mystérieuse.

Bian Que prit les médicaments selon les recommandations. Un mois après, il était capable de voir à travers des objets. En étudiant les ouvrages de médecine, il fut rapidement capable de diagnostiquer la maladie des gens et de les traiter grâce à une capacité similaire à celle d’un rayon X.

Bian Que se rendit dans de nombreux États et royaumes en Chine en tant que médecin et il ne faisait jamais de différence dans ses traitements entre un seigneur influent et quelqu’un du peuple. Il avait approfondi ses connaissances d’une grande variété de traitements, y compris la médecine, l’acupuncture, le massage, les opérations chirurgicales et l’utilisation d’anesthésiants. Il sélectionnait toujours le traitement le plus approprié en fonction de l’état du patient.

Un jour, Bian Que rendit visite au seigneur de l’État de Qi. Il découvrit que le problème de santé du seigneur était causé par une maladie sous-cutanée, mais son diagnostic a été ignoré. À de nombreuses reprises, il constata que la maladie se diffusait progressivement de la peau à l’estomac, pour atteindre finalement la moelle des os du seigneur. Le seigneur de l’État de Qi refusa de le croire pensant que Bian Que tentait de tirer profit de sa peur. Bian Que se retira quand il sut qu’il n’y avait plus aucune possibilité de guérison, et le seigneur mourut peu de temps après.

Dans les écoles de médecine traditionnelle chinoise, le médecin cherche toujours à guérir la personne dans sa globalité. L’éthique médicale est en étroite relation avec les capacités surnaturelles telles que la clairvoyance. Un docteur en médecine chinoise peut perdre ses capacités surnaturelles si son éthique médicale chute.

Bian Que a vécu une vie humble et noble. Il était admiré comme une «déité médecin».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ