Bien-être animal : la SPA veut interdire la vente d’animaux en animalerie et sur internet

Par Nathalie Dieul
28 octobre 2020
Mis à jour: 28 octobre 2020

Non, les animaux ne sont pas des objets qu’on peut acheter ou dont on peut se débarrasser à volonté. C’est le message que veut passer la SPA avec son nouveau combat visant à interdire la vente d’animaux de compagnie à la fois dans les animaleries et entre particuliers sur internet.

100 000 animaux abandonnés chaque année, dont 46 000 sont recueillis par la SPA. À l’approche des fêtes, la SPA veut rappeler ces chiffres afin de faire réfléchir les gens qui pensent offrir un animal de compagnie comme cadeau de Noël. Pensez-y bien : ce ne sont ni des jouets ni des achats que l’on peut réaliser de manière compulsive, et il faut bien être conscient de l’engagement que l’on prend à long terme.

Afin de régler le problème « à la racine » et garantir le bien-être animal autant que possible, la SPA ne vise rien de moins que d’interdire la vente des animaux en ligne et dans les animaleries, en créant une pétition avec le hashtag #StopAnimalObjet.

L’objectif de 100 000 signataires a déjà été atteint et même dépassé, preuve que les internautes sont sensibles à la cause animale.

« Aujourd’hui on s’aperçoit qu’uniquement dans les refuges, il y a une vraie traçabilité quand un animal est adopté, mais quand ça se passe sur Internet ou dans une animalerie, on ne demande aucun document pour acheter un animal comme on achèterait un meuble ou une télévision », assure Xavier Bonnard, président de la SPA Masrseille, au micro de France Bleu Provence.

La SPA rappelle sur son site internet que des pays tels que la Belgique et la Grande-Bretagne ou encore des États américains comme la Californie ou l’État de New-York ont déjà « fortement restreint, voire interdit la vente d’animaux dans les animaleries ». Alors pourquoi pas la France ?

FOCUS SUR LA CHINE – Institut Confucius : l’influence de Pékin en France et dans le monde



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ