Bill Gates raconte les circonstances durant lesquelles il a rencontré Jeffrey Epstein

Par Zachary Stieber
14 septembre 2019 Mis à jour: 14 septembre 2019

Bill Gates s’est défendu de toute collusion malsaine avec le multimillionnaire déchu alors que ce délinquant sexuel était reconnu coupable et accusé d’avoir agressé des dizaines de filles mineures.

Les registres du pilote montrent que Bill Gates aurait voyagé avec Jeffrey Epstein du New Jersey en Floride en 2013 et que M. Gates aurait rencontré M. Epstein à plusieurs reprises en dehors du présent vol.

Les représentants de Bill Gates avaient précédemment déclaré aux médias que MM. Gates et Epstein n’avaient aucune relation personnelle ou d’affaires et que Jeffrey Epstein ne fournissait ni impôt, ni succession ni service d’aucune sorte à M. Gates. Une demande de commentaires envoyée à la Fondation Bill & Melinda Gates n’a pas été prise en compte.

« Je l’ai rencontré. Je n’avais aucune relation d’affaires ni d’amitié avec lui. Je ne suis pas allé au Nouveau-Mexique, en Floride, à Palm Beach ou ailleurs. Il y avait des gens autour de lui qui disaient, hé, si vous voulez collecter des fonds pour la santé mondiale et obtenir plus de philanthropie, il connaît beaucoup de gens riches », a fait remarquer M. Gates dans une interview au Wall Street Journal.

« Toutes les réunions où je l’ai rencontré étaient des réunions avec des hommes. Je n’ai jamais participé dans une soirée huppée ou quoi que ce soit du genre. Il n’a jamais contribué avec de l’argent à quoi que ce soit que je sache. »

Bill Gates parle aux journalistes de la lettre annuelle 2016 de la Fondation Bill et Melinda Gates à New York, le lundi 22 février 2016. (AP Photo/Seth Wenig)

Aucune information supplémentaire ne lui a été demandée sur M. Epstein, d’après la transcription des questions et réponses, par exemple, à quels « riches » se référait-il.

Un article du New Yorker publié après l’interview affirmait que M. Epstein avait contribué un don de quelques millions d’euros (2 millions $) au Gates au Media Lab du MIT, appelé aussi Media Lab, ce qui a été nié par un représentant de Bill Gates.

Malgré son penchant de passer du temps avec les filles mineures et les jeunes femmes, M. Epstein se plaisait également avec des gens haut placés dans les milieux scientifiques, technologiques, politiques, des médias et des affaires.

Le directeur du Media Lab, Joichi Ito, connu sous le nom de Joi Ito, également membre du conseil d’administration du New York Times, a admis connaître Jeffrey Epstein et avoir perçu des investissements de cet homme. Il a admis avoir visité plusieurs résidences appartenant à M. Epstein. Cette révélation a incité deux éducateurs du laboratoire à partir.

Joi Ito parle sur scène au WIRED25 Festival à San Francisco, Californie le 13 octobre 2018. (Phillip Faraone/Getty Images pour WIRED25)

M. Ito a démissionné le 7 septembre après qu’un article du New Yorker a décrit en détail les tentatives du laboratoire de dissimuler sa relation financière avec Jeffrey Epstein, montrant que le laboratoire a continué à accepter des cadeaux de M. Epstein même après qu’il a été inscrit comme « disqualifié » dans la base de données officielle des donateurs du MIT.

M. Ito a également démissionné du New York Times et deux autres organismes dont il avait été membre du conseil d’administration, la Fondation MacArthur et celle de John S. and James L. Knight.

Le théoricien de renommée mondiale Stephen Hawking, le prix Nobel Lawrence Krauss et le physicien américain David Gross figuraient parmi les personnalités scientifiques qui ont visité la fameuse île d’Epstein dans les Caraïbes.

Parmi les chefs d’entreprise et les chefs de file des secteurs des affaires et de la technologie qui ont rencontré Jeffrey Epstein, mentionnons Les Wexner, directeur de L Brands, qui a utilisé pendant un certain temps les services financiers d’Epstein, Jeff Bezos, fondateur de Amazon, et Reid Hoffman, cofondateur de LinkedIn.

Le journaliste Charlie Rose au 73e Peabody Award annuel (Domaine public) (Peabody Awards – Charlie Rose, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=32944315)

George Stephanopoulos, le présentateur d’ABC News et ancien assistant de Bill Clinton, Charlie Rose, présentateur de longue date de PBS, et Katie Couric, l’ancienne présentatrice de Yahoo, ont fait partie des personnalités médiatiques qui ont eu des échanges avec Jeffrey Epstein.

Parmi les autres personnes liées à M. Epstein, on peut compter la britannique Ghislaine Maxwell, accusée par certaines femmes d’avoir aidé Jeffrey Epstein à exploiter un réseau de trafic sexuel, et le prince Andrew, qui était à un moment donné sixième sur la liste des candidats au trône.

Alors qu’il était au pouvoir, l’ancien président Bill Clinton a rencontré Jeffrey Epstein et a fait plusieurs voyages dans l’avion de Jeffrey Epstein et par la suite au début des années 2000, en compagnie du comédien Chris Rock et de l’acteur Kevin Spacey.

RECOMMANDÉ