Les billets de cinéma d’un film de science-fiction chinois portent le slogan «Seul le Parti communiste peut sauver la Terre»

Politisant la toute nouvelle scène de science-fiction du pays
12 février 2019 Mis à jour: 12 février 2019

Le film de science-fiction The Wandering Earth, adapté d’une histoire de l’auteur à succès chinois Liu Cixin, a fait l’objet d’une importante promotion dans les médias chinois.

Le film, qui a eu un lancement le 5 février pour le Nouvel An chinois, est devenu un média de propagande politique, les cinéphiles y découvrent le slogan « seul le Parti communiste peut sauver la Terre » inscrit sur leurs billets d’entrée.

Le 6 février, les photos de deux billets de cinéma portant le slogan sont rapidement devenus une attraction sur Internet. Les billets ont été achetés auprès d’Alibaba Pictures Group, une société cinématographique du groupe Alibaba.

Selon l’Apple Daily de Hong Kong, certains internautes chinois ont vérifié l’authenticité des informations fournies par ceux qui ont acheté les billets.

Liu Cixin, auteur de la célèbre trilogie « Souvenir du passé de la Terre », a écrit « The Wandering Earth » en 2000. L’histoire présente un scénario apocalyptique proche du futur dans lequel le soleil se transforme en une étoile rouge géante. Cela incite une humanité unifiée à construire des propulseurs à fusion géants autour du globe dans l’espoir de propulser la Terre hors du système solaire à la recherche d’une nouvelle étoile.

L’adaptation du film, réalisé par Guo Fan, qui dépeint le vaisseau spatial au cours de son périlleux voyage, a rapidement été valorisé par des organes de l’État tels que People’s Daily et Global Times, pour amplifier les thèmes nationalistes dans le film.

Un article titrait : « Après tout, seuls les Chinois peuvent sauver la planète Terre. »

« The Wandering Earth » a été un succès au box-office en Chine, attirant 264 millions d’euros en ventes de billets au 10 février.

Mais les internautes chinois ont réagi avec mépris aux slogans pro-communistes imprimés sur les billets, beaucoup d’entre eux se moquant de ces derniers, disant qu’ils étaient endoctrinés. « Quiconque est mentalement sain et n’est pas dupé par le blocus internet chinois sait que le Parti communiste est un fléau pour les peuples du monde ! », s’exclame un commentaire. Un autre utilisateur a fustigé la ligne en écrivant « seul le Parti communiste détruit le monde ».

D’autres internautes ont critiqué le Parti communiste chinois (PCC), qui approche de sa 70e année au pouvoir, pour ses atrocités et son mépris pour la vie humaine. « La révolution culturelle a tué tant de gens, et maintenant les PM2,5 (pollution atmosphérique) et les vaccins contaminés par le VIH menacent tous de faire disparaître l’humanité. Quand tous les êtres humains mourront, la terre sera certainement plus sûre et meilleure », a dit un commentaire ironique.

Un internaute a dit : « Le Parti communiste sacrifie la prospérité de 1,2 milliard de Chinois pour celle de 100 millions de membres du Parti communiste. »

Avec un budget de 44 millions d’euros, Wandering Earth est le premier film de science-fiction à gros budget en Chine. Les critiques ont noté l’ampleur ambitieuse du film, ainsi que l’absence notoire de personnages américains.

« Le gouvernement de la Terre Unie a des Russes, des Français, des Anglais et d’autres nations qui y sont représentés, mais pas des Américains », indique un article de Sciencefiction.com. Abacus News a déclaré dans sa revue « qu’il semblait bizarre et délibéré d’exclure les Américains d’une coalition mondiale ».

Le cinéma et les autres divertissements sont soumis à une censure stricte par le PCC, et les producteurs adaptent souvent leur contenu pour éviter les réactions négatives, de peur que leurs créations artistiques et leur réputation n’en souffrent.

Le régime du PCC et les États-Unis sont en désaccord depuis l’année dernière, lorsque l’administration Trump a reproché à Pékin ses pratiques commerciales protectionnistes et l’espionnage industriel autorisés par le régime. Depuis avril 2018, Washington a imposé des droits de douane sur plus de 177 milliards d’euros de marchandises commerciales chinoises.

Version originale

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Le communisme est-il pire que le nazisme ?

RECOMMANDÉ