Bleu Blanc Zèbre: avez-vous fait quelque chose de positif aujourd’hui  ?

8 juillet 2015 Mis à jour: 18 juillet 2015

 

Le mouvement Bleu Blanc Zèbre (#BBZ) est une nouvelle initiative citoyenne collaborative portée par l’auteur et réalisateur Alexandre Jardin. Elle fait parler d’elle depuis quelques mois en France. Reprenant l’expression des Think Tank qui sont des laboratoires d’idées pour les projets de demain, le projet se veut un « Do Tank » pour permettre aux citoyens d’agir maintenant, sans attendre des décisions parfois lentes pouvant venir des pouvoirs publics. Les acteurs deviennent alors des « Faizeux », des « Zèbres » ou « des Zébrions », et peuvent par l’intermédiaire du site collaboratif proposer ou participer à une initiative positive utile pour les hommes et la société.

L’objectif de Bleu Blanc Zèbre, comme plusieurs projets similaires tels que Sparknews ou My Positive Impact, est de proposer des alternatives citoyennes. Plus spécifiquement pour BBZ, il s’agit de pouvoir mettre en lumière d’ici les élections présidentielles de 2017 une autre façon d’agir pour la société. Pour son fondateur Alexandre Jardin, l’idée de Bleu Blanc Zèbre « est de rassembler concrètement les gens qui règlent par eux-mêmes des problèmes de société ».

Alexandre Jardin est à la fois un écrivain français, auteur de L’île des Gauchers, du Zèbre, du Roman des Jardin, etc., et un réalisateur de cinéma avec le film Fanfan. Au constat de l’impopularité grandissante des partis politiques et de la tentation des extrêmes, notamment du Front National, il a voulu aider à remettre le destin des citoyens français dans leurs mains et leur donner les moyens d’agir ensemble.

L’idée de Bleu Blanc Zèbre « est de rassembler concrètement les gens qui règlent par eux-mêmes des problèmes de société »

L’auteur se fonde sur un sondage publié en 2014, révélant que 92% des Français ne font plus confiance dans les partis politiques (dont 51% qui ne leur font plus du tout confiance). (Ndr. Un biais non négligeable existe toujours sur la méthodologie des sondages, l’orientation des questions et la période politique pendant laquelle ils sont réalisés).

Selon lui, il s’agirait de construire une société civile – pourrait-on dire utopique si on se réfère à ces romans – avec l’aide des associations, des mairies, des entreprises, des mutuelles qui prendraient en charge des problèmes très concrets. Pour expliquer plus précisément son projet et comment il se met en marche, il a publié en avril « Laissez-nous faire ! On a déjà commencé », aux éditions Robert Laffont.

LIRE AUSSI

Le site collaboratif Bleu Blanc Zèbre permet aussi aux particuliers, aux entrepreneurs, aux associations de se faire connaître, d’expliquer leurs objectifs citoyens et d’y faire participer s’ils le souhaitent les internautes. On retrouve les principes du Crowdfunding, permettant aux citoyens de s’organiser entre eux sur la base de la solidarité, quand les banques et les autorités publiques ne le peuvent plus.

Une bonne manière également de se rapprocher les uns des autres, de mieux se connaître et de sortir de l’impasse d’une société devenue de plus en plus individualiste. Il s’agit d’être tenu informé de la richesse des idées et des initiatives françaises, d’y participer à son niveau et sur des thèmes qui nous tiennent à cœur.

Parmi les projets présents sur Bleu Blanc Zèbre, on y retrouve un autre rapport à l’éducation, celui l’accès à la lecture pour transmettre le plaisir de lire aux nouvelles générations. On y retrouve également des initiatives pour le manger Local, pour l’aide à l’emploi, pour plus de tolérance religieuse, ou encore pour l’économie circulaire.

Retrouver l’actualité des initiatives Bleu Blanc Zèbre sur leur compte Facebook et quelques exemples sur la vidéo ci dessous :


RECOMMANDÉ