Bois de Boulogne : un voleur de sac arrache le doigt d’une mamie de 70 ans

Par Léonard Plantain
21 juin 2021
Mis à jour: 21 juin 2021

Dans le 16e arrondissement de Paris, au bois de Boulogne, un voleur voulait s’emparer du sac d’une vieille dame, posé sur le siège de sa voiture. Ce dernier a alors ouvert la portière pour lui subtiliser. Cependant, en résistant au vol en retenant la lanière de son sac, la septuagénaire a finalement vu son doigt être arraché.

L’agression a eu lieu jeudi soir à Paris, au bois de Boulogne, plus précisément au carrefour des Sablons (16e) non loin du jardin d’acclimatation. Sur place, la victime, une dame de 70 ans, venait de récupérer sa voiture garée dans le bois. En montant dans sa Clio, elle ne l’a pas verrouillée et a posé son sac à main sur le siège avant passager, puis a démarré, a rapporté Le Parisien.

C’est à un feu rouge plus loin qu’un homme, habillé en noir et cagoulé, en a profité pour ouvrir la portière et s’emparer du sac à main. Un vol classique dit « à la portière », mais qui a mal, très mal tourné pour la victime. En effet, alors que la septuagénaire a tenté de retenir son sac, le voleur a insisté et a tiré plus fort. Les doigts de la septuagénaire se sont alors accrochés à la lanière en cuir, au point que, en tirant encore plus fort, le voleur a fini par lui couper un doigt. Voyant la victime hurler de douleur, l’agresseur s’est empressé de prendre la fuite, avec le sac volé.

Alertés, sur place, les pompiers ont pu récupérer la phalange du majeur gauche arrachée. La septuagénaire, elle, a été conduite à l’hôpital Georges-Pompidou (15e) et sa voiture a été remorquée par une dépanneuse.

Depuis, une enquête a été ouverte pour « vols avec violence ayant possiblement entraîné une infirmité permanente », ont indiqué les forces de l’ordre. Le lendemain de l’agression, les enquêteurs ont recueilli le témoignage d’un passant qui a assisté à la scène. Ils ont également épluché les images des caméras de vidéo surveillance dans le secteur et les alentours.

Enfin, des techniciens de la police scientifique ont passé au peigne fin les surfaces de la carrosserie de la voiture, potentiellement touchées par l’agresseur et potentiellement porteurs de traces et d’indices. L’enquête est toujours en cours.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ