Un bonne personne s’accroupit dans le train, défait ses lacets et donne une paire de bottes de neige de 220 € à un sans-abri

9 août 2018
Mis à jour: 5 avril 2019

Chicago en hiver peut être gelé. Cependant, peu importe à quel point il fait froid, cette histoire chaleureuse de gentillesse et de gratitude inconditionnelles entre deux étrangers dans le train ne peut que faire fondre même les cœurs les plus froids.

Jessica Bell, une avocate de Chicago, a vu un sans-abri assis en face d’elle sur la Redline du CTA à Chicago un soir de la mi-janvier.

« Il est plus âgé, abîmé, il se mêle de ses affaires », a écrit Jessica sur les médias sociaux. « Ses pieds sont si gonflés, il porte les chaussures de sport en lambeaux, sans lacets et a le dos courbé. Je ne sais pas combien de paires de chaussettes il porte pour essayer de garder ses pieds au chaud, mais il y a du sang qui coule à travers. »

Alors qu’elle se demandait comment elle pouvait aider l’homme, elle a remarqué qu’un type assis à proximité a délacé sa paire de bottes de neige, qu’il a ensuite données à l’homme sans-abri – des chaussures qu’il a enlevées de ses pieds.

Le bon samaritain, plus tard identifié comme Maurice Anderson, se trouvait dans le train tard dans la nuit, son vol ayant été retardé. Maurice Anderson, qui vit dans le Kentucky pour le travail, rentrait chez lui pour rendre visite à sa fille de 9 ans.

En parlant de l’interaction, Maurice a dit à CBS Chicago : « Il saignait à travers ses chaussettes. Alors mon instinct m’a dit d’enlever (mes bottes) et de les lui donner. Je lui ai demandé quelle était sa pointure. Il avait l’air d’avoir une pointe de 12 (environ du 46). J’avais moi-même du 12, alors j’ai dit : ‘Voilà.' »

Maurice a donné sa nouvelle paire de bottes de neige de 220 € et a remis une autre paire de chaussures qu’il avait dans son sac. L’homme sans-abri, qui a dit à Maurice qu’il pensait que ses pieds étaient gelés, fut comblé de gratitude.

Jessica Bell se sent chanceuse d’avoir été témoin d’un tel moment, et elle a pris une photo pour enregistrer l’acte de gentillesse.

« Il a littéralement, dans l’instant, enlevé les chaussures de ses pieds et les lui a simplement tendues », dit-elle. « C’était tellement désintéressé. C’était si calme. C’était si humble, c’est ce qui m’a vraiment touché dans ce que Maurice a fait. »

« Ce n’est pas ce que l’on voit tous les jours dans le train, c’était incroyable », a-t-elle ajouté, comme le rapporte ABC13. « Ceux d’entre nous qui sont assez proches pour voir et entendre l’échange sont stupéfaits. »

« …la compassion humble apparaît sans avertissement. »

Et en voyant à quel point Jessica a été inspirée par l’acte de gentillesse de Maurice pour un homme dans le besoin, nous espérons que vous l’êtes aussi.

Ce sont des actes désintéressés comme celui-ci qui ont le pouvoir de laisser une impression durable et édifiante dans l’esprit de tous ceux qui en ont connaissance, répandant les graines de la compassion et s’ajoutant à la liste toujours croissante d’actes inattendus de gentillesse du monde – quelque chose qui ne sera jamais de trop.

Version originale

Si cet article vous a inspiré, n’hésitez pas à le partager !

L’homme frappe une dame qui lui a demandé de lui laisser plus de place
– mais un inconnu est venu et a attrapé sa main

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ