Bordeaux : une maman giflée par une autre femme pour avoir allaité en public son bébé de 6 mois

Par Léonard Plantain
19 mai 2021
Mis à jour: 28 mai 2021

La semaine dernière, une jeune femme a été agressée par une autre femme à Bordeaux (Gironde) pour avoir allaité son bébé de 6 mois en public.

Alors qu’elle attendait son tour devant un point relais pour récupérer un colis, Maÿlis a remarqué que son fils, né prématurément, réclamait le sein. Portant un tee-shirt d’allaitement, Maÿlis a tenté de le faire patienter quelques minutes, mais en vain. « Il avait vraiment très faim », a expliqué cette maman la semaine dernière dans une vidéo Doctissimo.

Maÿlis a donc nourri son bébé en prenant soin de cacher sa poitrine sous sa veste. Cependant, une dame qui faisait également la queue s’est alors mise à lui hurler dessus. « Vous n’avez pas honte ? » lui a-t-elle crié à plusieurs reprises. « La nouvelle génération est là pour s’exhiber ! Vous êtes une maman, vous devez prévoir les repas de votre fils ! » a-t-elle invectivé, avant de la gifler.

Sur le moment, « je n’ai pas eu le temps de réaliser ce qu’il se passait, j’ai pris une gifle en pleine poire avec bébé dans les bras », a raconté Maÿlis. Autour, plusieurs passants et clients ont été témoins de la scène, mais personne n’est intervenu, a rapporté CNews.

« Je n’ai absolument eu aucun soutien des gens qui étaient présents […]. Le reste de la file a baissé la tête, a ignoré », a-t-elle ajouté. Pire, « une dame beaucoup plus âgée a même félicité son geste », a précisé Maÿlis.

Après l’incident, « j’ai remis mon fils dans la poussette, ramassé mes lunettes de soleil qui avaient volé par terre, puis je suis rentrée à la maison, et j’ai pleuré », a-t-elle ajouté, en regrettant de ne pas avoir réagi. « Je m’en suis beaucoup voulue […]. J’aurais aimé réagir, mais avec un bébé dans les bras, vous voulez faire quoi ? » a déploré Maÿlis.

Après la publication de son histoire, de nombreux internautes l’ont encouragée à déposer plainte, ce qu’elle a fait. Cependant, Maÿlis une fois au commissariat, elle n’était pas au bout de ses peines. En effet, la personne qui a reçu sa plainte lui a demandé à quel pourcentage on voyait sa poitrine. Ce à quoi elle a répondu « zéro ». La personne lui a alors gentiment dit « que c’était un peu de ma faute et que je l’avais cherché. J’étais choquée, j’ai pris sur moi et j’ai supporté », a-t-elle expliqué.

Selon Maÿlis : « Je pense que si l’allaitement pose encore problème aujourd’hui, c’est parce que la femme est tellement sexualisée de nos jours. » En attendant, depuis l’agression, son fils est resté très stressé et sa nuque s’est bloquée. Quant à Maÿlis, elle ne peut plus allaiter car elle « n’a plus une seule goutte de lait », a-t-elle déploré.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ