Bouches-du-Rhône : un flamant rose en détresse sauvé par les pompiers

Par Léonard Plantain
18 février 2021
Mis à jour: 18 février 2021

Lundi 15 février, un flamant rose a été sauvé par les pompiers à Port-Saint-Louis-du-Rhône (Bouches-du-Rhône) après que les riverains ont été alertés par les cris de l’oiseau, blessé à l’aile. 

Ce lundi matin, les habitants d’un quartier résidentiel de Port-Saint-Louis-du-Rhône ont appelé les pompiers à la suite du grognement incessant d’un flamant rose. Ce dernier, visiblement en détresse dans un plan d’eau tout proche, avait en réalité une aile blessé et a été secouru par les pompiers, qui l’ont remis au centre ornithologique de Pont-de-Gaud pour y être soigné, relate France 3 Provence.

Pendant leur intervention, les pompiers ont dû prendre toutes les précautions nécessaires pour lui venir en aide, car le flamant rose souffrait d’une fracture à l’aile gauche. Deux équipes de sauvetage aquatique ont été déployées pour mettre l’oiseau hors de danger.

Une fois au centre ornithologique, les ornithologues ont déterminé qu’il s’agissait d’une femelle. « Elle est très maigre et affaiblie, elle ne tient même pas sur ses pattes », a précisé Jérôme Lamouroux, membre du Parc ornithologique de Pont-de-Gau.

Maintenant, avant d’envisager une opération, les équipes du Parc devront d’abord la nourrir et lui permettre de se reposer. En attendant, elle est tirée d’affaire et reste sous surveillance.

Selon le centre ornithologique, chaque année, les équipes recueillent entre 500 et 600 flamants roses. La plupart étant des oisillons tombés du nid pendant la période de reproduction.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ