Bretagne : l’ex-maire de Loudéac a vaincu le coronavirus après avoir «frôlé la mort» et passé 20 jours en coma artificiel

Par Nathalie Dieul
9 juin 2020
Mis à jour: 9 juin 2020

Il a passé 20 jours plongé dans le coma artificiel et perdu 15 kg, il est resté au total 30 jours en réanimation et 40 autres en rééducation, mais il s’en est sorti. L’ex-maire de Loudéac, dans les Côtes-d’Armor, assure ne plus avoir « le même regard sur la vie » après avoir frôlé la mort.

Lorsqu’il était maire de la commune de Loudéac entre 2001 et 2016, Gérard Huot s’est battu pour conserver un hôpital dans sa ville, et sa détermination avait mené à la construction d’un hôpital neuf à mi-chemin entre Loudéac et Pontivy en 2011. C’est ce même établissement qui lui a sauvé la vie.

Tout a commencé le 26 mars avant l’aube. Après plusieurs jours de grande fatigue, M. Huot, très fiévreux, tombe de son lit et se fait hospitaliser en grande détresse respiratoire. L’hôpital du Centre-Bretagne émet le diagnostic du coronavirus, et un médecin doit le plonger le matin même dans un coma artificiel, nous indique Ouest-France.

L’homme de 72 ans, véritable figure de la politique locale, était dans un état « extrêmement grave », rapporte son épouse, Mireille, elle aussi touchée par le virus mais dans une moindre mesure.

Pendant ses 20 jours de coma artificiel, l’ex-maire a dû être réanimé deux fois par le Dr Lucas. « On sentait que vous nous échappiez, vous nous avez vraiment surpris par votre résistance à vouloir vivre. On ne pouvait pas vous laisser mourir dans cet hôpital pour lequel vous avez tant combattu », a témoigné le médecin.

Après sa sortie du coma le 15 avril, les épreuves de Gérard Huot n’étaient pas terminées pour autant. « Je souffrais, j’avais mal partout. Je voulais parler mais je ne pouvais pas. J’avais l’impression d’avoir une corde dans la bouche. Je m’alimentais difficilement », se souvient celui a perdu 15 kg et qui faisait « cauchemars sur cauchemars. »

CORONAVIRUS: CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Finalement, grâce à sa femme, sa famille, les 300 appels de personnalités politiques comme de « citoyens lambdas » ainsi qu’à la pensée de rentrer chez lui, l’ex-maire a trouvé la force de vaincre la maladie.

Celui qui a retrouvé sa maison et son jardin le 3 juin témoigne : « Je n’ai plus le même regard sur la vie, je n’accorde plus la même importance aux choses avec ce que j’ai vécu. Je me sens détaché des futilités. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ