Un Britannique condamné à la prison pour avoir battu un chiot à mort

28 mai 2019
Mis à jour: 28 mai 2019

Un Britannique passera environ six mois derrière les barreaux après avoir été reconnu coupable, le 24 mai, d’avoir battu à mort un chiot.

Le tribunal de première instance d’Oxford a condamné Callum Gerken, un échafaudagiste de 27 ans originaire de Wood Farm dans l’Oxfordshire, à 23 semaines de prison pour les souffrances qu’il a causées à un labrador de 17 semaines appelé Shadow.

Callum Gerken a avoué avoir frappé à plusieurs reprises Shadow avec une pantoufle le 3 avril et n’avoir pas emmené l’animal, qui avait du mal à respirer, à un cabinet vétérinaire pour qu’il soit soigné, causant la mort du chiot.

Il a également admis avoir envoyé des messages vocaux menaçants au propriétaire de Shadow via WhatsApp.

Callum Gerken s’est fâché après que le chiot a laissé des excréments « partout » dans sa maison, et il a frappé Shadow dans un accès de rage.

« Je viens de passer d’un côté à l’autre de la pièce en la battant », a-t-il dit dans un message obtenu par le Daily Mail.

Il battait l’animal si fort que ce dernier ne pouvait plus marcher.

« Ça ne me dérange pas [juron]. C’est comme ça que ça se passera avec moi », a-t-il dit dans un autre message. « Elle ne recommencera pas parce qu’elle ne peut plus [juron] marcher », dit Callum Gerken, avant d’envoyer une série de messages disant qu’il y avait « quelque chose qui n’allait pas » chez le chiot parce qu’il avait du mal à respirer.

Auparavant, l’agresseur avait nié avoir causé des souffrances inutiles à un animal protégé et envoyé des messages malveillants, mais il a plaidé coupable à la dernière minute.

Les magistrats ont blâmé Callum Gerken pour la mort de Shadow.

« Vous étiez déterminé à faire du mal et vous avez menacé de faire encore plus de mal au chien », ont-ils dit, selon le Daily Mail. « Vous étiez en position de responsabilité. Vous avez utilisé une pantoufle comme arme. Vous n’avez pas appelé ou emmené la chienne chez le vétérinaire ou demandé conseil même si vous saviez qu’elle était blessée. »

Le propriétaire du chien, qui avait d’abord confié à Callum Gerken le soin de l’animal, a été bouleversé d’apprendre que la peine de l’agresseur était plus courte que prévu.

« Je n’arrivais pas à croire qu’il n’ait eu que 23 semaines », a déclaré le propriétaire et éleveur de Shadow, qui a demandé à ne pas être identifié, au Oxford Mail. « Deux ans aurait été plus approprié. »

Un examen post-mortem a révélé que Shadow était morte de multiples fractures des côtes et de la mâchoire. Le foie du chiot s’est également rompu.

La propriétaire a dit que sa famille était « dévastée » par sa perte, d’autant plus que le chiot était destiné à remplacer un ancien animal de la famille qui était mort.

« Nous ne pouvions pas dire aux enfants comment ce chiot est mort, car ils auraient le cœur brisé », dit-elle. « Ils ne l’avaient eu que cinq semaines et ils l’adoraient tous, et il est venu le battre à mort… »

« Un chiot n’a que de l’amour à donner » dit-elle. « J’étais là à sa naissance et je l’ai vu grandir, apprendre à marcher et à courir. »

Callum Gerken a été condamné à payer 250 £ (283 €) d’indemnité, 1 000 £ (1 132 €) de frais de justice et s’est vu interdire de garder des chiens pendant 10 ans.

Cependant, le propriétaire a dit : « Nous n’avons pas du tout l’impression que justice a été faite. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ