Le bureau du shérif du comté répond à l’appel d’un pit-bull en liberté, mais il cherchait juste à se faire de nouveaux amis

Par Lori C. Summers
26 mars 2020
Mis à jour: 26 mars 2020

Le bureau du shérif du comté de Lee en Floride a répondu aux appels de résidents locaux inquiets à propos d’un pitbull en liberté dans leur quartier. Lorsque les agents sont arrivés sur place, ils ont constaté que le chien n’était pas une menace, mais un animal de compagnie amical qui s’était perdu. Un post sur Facebook à propos de ce fait s’est répandu, et de nombreux utilisateurs ont salué les actions des policiers.

Le bureau du shérif avait répondu à un signalement dans le quartier sud de la zone concernant un pit-bull en liberté, et les habitants étaient inquiets.

Photo avec l’aimable autorisation du bureau du shérif du comté de Lee

En arrivant sur les lieux, ils ont été agréablement surpris d’apprendre que, selon leur post sur Facebook, ce « chien merveilleux était juste sorti pour chercher des amis avec qui jouer ». Les officiers ont commencé à jouer un peu avec le pitbull brun avant de le renvoyer dans son « foyer empreint d’amour ». Ils ont même affiché des photos de l’adorable toutou à côté de leur voiture de patrouille.

Il s’est avéré que le toutou s’était échappé de son jardin après que les propriétaires ont accidentellement laissé une porte déverrouillée. Mais grâce aux efforts des officiers, le toutou a pu être rendu à ses propriétaires.

Photo avec l’aimable autorisation du bureau du shérif du comté de Lee

Les pitbulls ont une mauvaise réputation, et le public les considère souvent comme plus dangereux que les autres chiens. Cela peut s’expliquer en partie par le fait que beaucoup d’entre eux ont été utilisés et élevés pour les combats de chiens.

Cependant, selon l’ASPCA, ils ne sont pas plus susceptibles d’être agressifs envers les humains que les autres races, même s’ils ont été élevés à l’origine pour le combat. « Les recherches sur les chiens de compagnie confirment que les chiens agressifs envers le autres chiens ne sont pas plus susceptibles d’être agressifs envers les humains que les chiens qui ne sont pas agressifs envers d’autres chiens », explique le site web de l’ASPCA.

Photo avec l’aimable autorisation du bureau du shérif du comté de Lee

L’ASPCA note également que même si certains types de comportements peuvent être spécifiques à une race, chaque chien est un sujet unique qui doit être traité comme tel.

Le post sur Facebook décrivant l’événement est devenu viral avec 47 000 « j’aime ». Des milliers d’utilisateurs ont commenté pour féliciter les officiers d’avoir réuni le toutou et sa famille et ont partagé leurs propres opinions sur cette race de chien souvent mal comprise.

Photo avec l’aimable autorisation du bureau du shérif du comté de Lee

Un commentaire disait : « Merci aux officiers de s’occuper du joli bébé de quelqu’un. »

Alors qu’un autre a fait la remarque suivante : « Je pense que ce sont de beaux chiens et qu’ils sont incompris. Mon père en faisait l’élevage. Et je m’asseyais dans le jardin à l’âge de 3 ans avec dix d’entre eux et je jouais […] je n’ai jamais rien eu d’autre que des lèches, que j’appelais des baisers. Élevez-les bien comme n’importe quel autre chien. »

Un commentaire particulièrement poignant disait : « Je les adore ! Les médias ont fait paniquer les gens, c’est en fait l’un des chiens les plus loyaux et les plus tolérants, mais certaines personnes les ont élevés et entraînés à la violence, et en raison des craintes généralisées que suscitent ces chiens, ils sont plus difficiles à socialiser avec les gens et les autres animaux. Nous avons besoin d’histoires comme celle-ci pour faire disparaître les attaques contre la race et de plus de personnes pour donner un entraînement et des soins appropriés, des histoires de héros, ou simplement des histoires amusantes comme celle-ci. »

Photo avec l’aimable autorisation du bureau du shérif du comté de Lee
RECOMMANDÉ