Caen : en attente de régularisation, il agresse sexuellement la petite fille de 7 ans de sa compagne

Par Séraphin Parmentier
31 juillet 2020
Mis à jour: 31 juillet 2020

Pendant son procès, le suspect a expliqué aux magistrats qu’il n’avait « pas résisté » à ses pulsions.

Les faits ont eu lieu le vendredi 17 juillet à Caen (Calvados). En rentrant de son travail, une jeune femme d’origine brésilienne ayant obtenu la nationalité française en Guyane apprend de la bouche de sa fille de 7 ans que celle-ci a été agressée sexuellement par son beau-père.

Âgé de 24 ans, le mis en cause est un ressortissant brésilien qui attend la régularisation de sa situation sur le territoire français. En couple avec la mère de la fillette depuis 3 ans, il est le père de son troisième et dernier enfant, âgé de 16 mois.

Selon les journalistes de La Manche Libre, les deux parents auraient été victimes de violences sexuelles pendant leur enfance. À la suite des accusations de la fillette, qui a déclaré avoir subi plusieurs fois des caresses de la part de son beau-père et s’est vu délivrer une ITT de 3 et 5 jours, le couple s’est séparé.

Jugé par le tribunal correctionnel de Caen le vendredi 24 juillet, le suspect a reconnu les faits qui lui étaient reprochés. « C’était plus fort que moi, je n’ai pas résisté, je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça, je suis prêt à aller en prison », a-t-il expliqué pendant l’audience.

Le tribunal correctionnel de Caen a finalement condamné l’accusé à un suivi socio-judiciaire pendant trois ans avec injonction de soins. Une mesure destinée à prévenir la récidive en matière d’infractions sexuelles et qui contraint la personne condamnée à se soumettre à des obligations de surveillance et d’assistance sous le contrôle d’un juge d’application des peines et d’un médecin.

En cas de non-respect des obligations établies dans le cadre du suivi socio-judiciaire dont il a fait l’objet, le ressortissant brésilien encourrait une peine de deux ans de prison ferme.

 

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ