Calvados : venu déboucher un évier, un plombier est menacé avec un couteau et injurié parce qu’il est Blanc

Par Séraphin Parmentier
21 juillet 2019 Mis à jour: 21 juillet 2019

Entre-temps, le suspect a été condamné à quinze de réclusion criminelle pour le meurtre de sa compagne de 27 ans à coups de couteau.

Les faits remontent au 11 février 2013. Mandaté par la société de HLM Caen Habitat, un plombier intervient dans un appartement du quartier du Parc à Hérouville-Saint-Clair, une commune de près de 22 000 habitants située dans la banlieue caennaise. Venu déboucher un évier, le professionnel est violemment pris à partie par Nizar Meddeb, le fils de la propriétaire du logement.

« Sale blanc de Français, t’as intérêt à bien réparer. Tu sors pas tant que c’est pas fait, sinon, je te plante », menace le trentenaire. Il s’empare alors d’un couteau de cuisine doté d’une lame de 10 cm de long et se place dans le couloir de l’appartement. Terrifié, le plombier prévient immédiatement ses collègues avant de déguerpir dans la foulée.

Six ans après les faits, Nizar Meddeb a finalement dû répondre du chef de « violence avec usage et menace d’une arme sans incapacité » devant le tribunal correctionnel de Caen le 17 juillet. Entre-temps, il a été condamné à quinze de réclusion criminelle pour le meurtre de sa compagne en 2014. Selon La Manche Libre, le prévenu lui a porté plusieurs coups de couteau, l’un d’eux touchant la mère de ses quatre enfants à la carotide.

« J’ai déjà pris 15 ans, qu’est ce que vous venez faire avec votre histoire de 2013. Ce type, je l’ai même pas vu. Je voulais juste que ma mère ne se fasse pas arnaquer, je lui ai juste dit qu’il fallait qu’il se barre. D’ailleurs, si ma compagne était encore là, elle vous aurait dit la même chose que moi », déclare Nizar Meddeb pendant l’audience. « Je ne m’appelle pas Daval, moi, je ne brûle pas les corps. Quand je l’ai laissée aux pompiers, elle était encore vivante. La carotide, ça ne pardonne pas », ajoute-t-il.

« Plus qu’un seul témoin à décharge vivant »

Pointant du doigt le casier judiciaire bien rempli de M. Meddeb et son « profil agressif », le procureur de la République demandera au tribunal de le condamner à une peine de 12 mois de prison de ferme pour les menaces et les injures faites à l’encontre du plombier.

Avocat du suspect, Romain Léandri plaidera la relaxe de son client, estimant que la procédure est « dénuée de sens ». « Il n’y a plus qu’un seul témoin à décharge vivant [la mère du suspect, ndlr], mais qui dit que le prévenu n’a proféré aucune menace, ni insulte de ‘sale Blanc’. La victime est absente, le doute doit profiter au prévenu et je demande la relaxe et l’aide juridictionnelle », observe Maître Léandri.

Le tribunal correctionnel de Caen condamnera finalement le prévenu à une peine de cinq mois de prison ferme supplémentaire avec mandat de dépôt.

RECOMMANDÉ