L’équipe de campagne de Trump lance le recomptage pour l’État du Wisconsin

Par Jack Phillips
9 novembre 2020
Mis à jour: 9 novembre 2020

L’équipe de campagne du président américain Donald Trump a pris des mesures pour obtenir un recomptage dans le Wisconsin, le 7 novembre, après que plusieurs agences de presse et la campagne du candidat démocrate Joe Biden ont déclaré une mince victoire, dans l’État.

Joe Biden a plus de 20 000 voix d’avance sur Trump dans le Wisconsin, selon l’Associated Press and Decision Desk, une organisation utilisée par le journal Epoch Times. Biden détient 49,5 % des voix, tandis que Trump en détient 48,9 %. Un candidat à la traîne est autorisé à demander un recomptage, en vertu de la loi de l’État, si la marge d’une course est inférieure à 1 point de pourcentage.

Justin Clark, directeur de campagne adjoint de Trump, a déclaré le 7 novembre, que son équipe allait lancer un recomptage en raison « d’irrégularités » dans le processus électoral du 3 novembre, tout en affirmant que l’équipe est « très préoccupée par ce que nous entendons et voyons ». Il n’a pas donné de détails.

« Le jour des élections, il y a eu de sérieuses irrégularités que nous examinons. Nous avons déjà annoncé que nous allions lancer un recomptage dans tout l’État du Wisconsin, et nous avons l’intention de le faire », a déclaré M. Clark dans une déclaration, comme l’a été rapporté sur le site du magazine Washington Examiner. « Nous espérons que la sollicitation, le démarchage initial sera effectué lundi [9 novembre] ou mardi [10 novembre]. Et alors, ce processus débutera. »

La sollicitation n’est pas un recomptage, mais le processus par lequel les États peuvent certifier des résultats non officiels – généralement rapportés par les médias – et rendre les résultats officiels.

« L’objectif de la sollicitation est de rendre compte de chaque vote exprimé et de s’assurer que chaque vote valide est inclus dans les résultats officiels de l’élection. Le sondage permet à un fonctionnaire électoral de résoudre les divergences, de corriger les erreurs et de prendre toutes les mesures correctives nécessaires pour garantir l’exhaustivité et l’exactitude des résultats, avant de certifier l’élection », indique le site web de la U.S. Election Assistance Commission (Commission d’assistance électorale des États-Unis).

Scott Walker, l’ancien gouverneur républicain de l’État, a déclaré qu’il doutait qu’un recomptage change le résultat de l’État, qui compte 16 votes du Collège électoral.

« Après le recomptage en 2011, lors de la course à la Cour suprême du Wisconsin, il y a eu un revirement de 300 votes. Après le recomptage de 2016 pour la course à la présidence du Wisconsin, le nombre de votes a augmenté de 131. Comme je l’ai dit, 20 000 est un obstacle de taille », a-t-il écrit sur Twitter.

Le président de l’Assemblée de l’État du Wisconsin, Robin Vos, a déclaré qu’une enquête avait été ordonnée sur la façon dont l’élection de l’État avait été administrée.

« Avec les inquiétudes qui font surface concernant le traitement des bulletins de vote par correspondance et la fraude électorale, les citoyens du Wisconsin méritent de savoir que leur vote a été compté. Il ne devrait y avoir aucun doute quant à savoir si le vote a été juste et légitime, et il doit y avoir une certitude absolue que le recomptage imminent révèle toutes les irrégularités », a déclaré M. Vos dans une déclaration, selon la station de télévision américaine WISN.

« Le système électoral du Wisconsin est l’un des meilleurs du pays. Nous avons un personnel bien formé qui a fini de compter les bulletins de vote bien avant la plupart des autres États. Cependant, nous pouvons toujours chercher des moyens de l’améliorer encore plus. »

« J’espère que la commission enquêtera sur l’inefficacité du comptage central des bulletins de vote par correspondance à Milwaukee, ainsi que sur la radiation des électeurs qui ne vivent plus ici. »

Trump n’a pas cédé lors de l’élection et a promis de se battre en utilisant des moyens légaux. Son équipe a intenté plusieurs procès dans des États en bataille comme la Géorgie, la Pennsylvanie, le Michigan et le Nevada, entre autres.

Biden, quant à lui, a déclaré sa victoire dans la course à la Maison-Blanche, le 7 novembre, et a déclaré qu’il tenterait d’unifier les Américains après une élection âprement disputée.

FOCUS SUR LA CHINE – La Chine réagit fortement aux élections américaines

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ