Cancel culture : le baiser du prince charmant pour Blanche-Neige jugé «non consenti»

Par Sarita Modmesaïb
5 mai 2021
Mis à jour: 10 mai 2021

Alors que les parcs Disney réouvrent aux États-Unis, une scène du conte Blanche-Neige et les Sept nains crée la polémique, selon des chroniqueuses.

Quand la « cancel culture » frappe…

Après 400 jours de fermeture, le parc Disney d’Anaheim, en Californie, a réouvert ses portes le 30 avril dernier, pour le bonheur de petits et de grands.

Seulement, l’attraction Blanche-Neige, inspirée du conte de Grimm, semble avoir entraîné la colère de quelques spectateurs.

Des chroniqueuses du SF Gate, l’édition en ligne du San Francisco Chronicle, l’un des quotidiens les plus lus de la côte ouest, n’ont apparemment pas apprécié la scène présentée du baiser que donne le prince à Blanche-Neige endormie, lui permettant alors de se réveiller de son sommeil forcé.

Un baiser non consenti

Nommé « True Love kiss » (Baiser d’amour), « un baiser qu’il lui donne sans son consentement, pendant qu’elle dort, ce qui ne peut pas être le véritable amour si une seule personne sait ce qu’il se passe. N’avons-nous pas déjà convenu que le consentement dans les premiers films de Disney était un problème majeur ? Qu’apprendre aux enfants que s’embrasser, quand il n’a pas été établi que les deux parties y étaient disposées, n’est pas acceptable ? » s’interrogent les chroniqueuses qui se demandent même « pourquoi Disneyland, en 2021, fait le choix d’ajouter une scène aux idées si rétrogrades sur ce qu’un homme est autorisé à faire à une femme. »

Ces promotrices de la « cancel culture » admettent toutefois « que cette scène finale, aux lumières scintillantes et aux effets spéciaux spectaculaires, est merveilleusement réalisée ». 

Aussi, recommandent-elles de regarder cette scène « comme un conte de fées, et non comme une leçon de vie », proposant même de réviser la fin de ce conte de 200 ans d’âge…

« Pourquoi ne pas imaginer une autre fin ? » suggèrent les chroniqueuses en fin d’article…

Depuis sa sortie, l’article a suscité de nombreuses réactions certaines soutenant l’avis des chroniqueuses, mais d’autres aussi exprimant de l’indignation.

« La pire chose qu’il soit arrivé à ce pays, ils ont perdu la tête », se désole un internaute, tandis qu’un autre préfère prendre ces « recommandations » en plaisantant : « Blanche-Neige serait encore endormie si c’était aux fous de la gauche de réveiller la culture. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ