Une « mini-Lune » de la taille d’une voiture repérée en orbite autour de la Terre

Par Léonard Plantain
29 février 2020
Mis à jour: 29 février 2020

Mardi 25 février, le Centre des planètes mineures (MPC), l’organisme officiel chargé de référencer les nouveaux objets célestes, a annoncé la découverte d’une « mini-Lune » de la taille d’une voiture, qui gravite actuellement au-dessus de nos têtes.

L’ayant repérée depuis le 15 février par deux astronomes américains de l’Observatoire Catalina Sky Survey, à Santa Catalin dans l’Arizona (États-Unis), ces derniers ont attendu un peu avant d’annoncer leur découverte, le temps d’effectuer d’autres observations et de pouvoir confirmer qu’il s’agissait bien d’un « orbiteur temporairement capturé », ou plus simplement « une mini-Lune ».

Leurs analyses ont permis de découvrir que ce petit objet céleste, mesurant entre 1,9 et 3,5 mètres de diamètre, a été piégé par l’attraction gravitationnelle de notre planète il y a environ trois ans.

Baptisée 2020 CD3, celui-ci devrait également bientôt se séparer de nous, de par son orbite instable, d’ici le mois d’Avril.

Dans une note, le Centre des planètes mineures a déclaré : « La dynamique orbitale indique que cet objet est temporairement lié à la Terre. Aucun lien avec un objet artificiel connu n’a été établi. » Cela indique qu’il s’agit certainement d’un astéroïde, visiblement capturé par la gravité terrestre.

D’après LCI, Anthony Salsi, un astrophysicien à l’Observatoire de la Côte d’Azur, a déclaré : « 2020 CD3 ne fait que quelques mètres, ce qui est vraiment minuscule comparé à notre système Terre-Lune. Pour détecter un tel objet, il faut avoir du matériel de haute volée et regarder au bon moment, et dans la bonne partie du ciel ! »

« Autrement dit, il faut un petit coup de chance quand même. La preuve, l’étude de sa trajectoire autour de la Terre montre qu’il serait en orbite autour de nous depuis 3 ans déjà ! Lorsqu’il a été intercepté, 2020 CD3 se trouvait à une distance de 0,0166 unité astronomique (soit 2,48 millions de kilomètres). »

D’après les chercheurs, une telle mini-Lune présente un réel intérêt sur le plan scientifique. En 2018, des travaux ont montré que ces corps célestes pouvaient nous aider à mieux comprendre la nature des astéroïdes, dont certains sont aussi vieux que le Système solaire.

Selon LCI, Guillaume Boileau, un autre astrophysicien, a également déclaré : « CD3 2020 n’est pas menaçant. Ce type d’objet de quelques mètres se consume en grande partie ou éclate à haute altitude en rentrant dans l’atmosphère. En l’étudiant, les scientifiques pourront néanmoins améliorer la manière de détecter ce type d’objet. Au cas où l’un d’eux se révélerait un jour beaucoup plus menaçant. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ