Catalogne: des masques transparents pour les personnes sourdes et malentendantes

Par Léonard Plantain
28 avril 2020
Mis à jour: 28 avril 2020

Avec les masques couvrant la bouche, il est impossible de lire sur les lèvres pour les personnes malentendantes. Une situation qui leur complique grandement le quotidien en période de confinement. Cependant, une solution a été trouvée grâce à des associations en Catalogne.

Avec la crise du coronavirus, porter un masque est devenu plutôt courant, voire obligatoire dans de nombreuses situations. Une protection nécessaire mais qui représente malheureusement une barrière de communication pour les personnes sourdes et malentendantes.

En effet, habituées à lire sur les lèvres, cela n’est plus possible avec un masque cachant la bouche. Et en Catalogne, ce sont 32 000 personnes qui sont concernées par ce problème. Pour y faire face, des associations se sont alors rassemblées pour trouver une solution, et ont ainsi pu mettre en oeuvre leur idée : fabriquer des masques transparents !

Pour se faire, plusieurs associations se sont mis d’accord pour fabriquer des masques avec une partie centrale transparente, dont les bénévoles seront mis a contribution via l’association « + Tú » à El Vendrell près de Tarragonne, qui a réalisé les masques.

Contactée par France3-région, Lídia Rodríguez de Diego, présidente de l’association + Tú, a expliqué : « Au début, avec nos bénévoles, nous avons fabriqué plus de 8 000 masques classiques en tissu. Ensuite, nous en avons conçu pour les enfants. Et puis la question des personnes malentendantes s’est posée. On a fait quelques plans et en une heure on avait le modèle. »

Par la suite, de nombreuses commandes ont afflué en provenance d’hôpitaux, de mairies, de centres d’interprétation et de services administratifs, qui sont amenés à accueillir un public malentendant. « Je suis si contente de pouvoir aider. Offrir ces masques me met du baume au coeur », a déclaré Lídia, qui en a également produit et offert 150 gratuitement.

Juste au-dessus, dans le département des Pyrénées-Orientales, où on dénombre environ un millier de personnes sourdes et malentendantes, l’initiative des voisins sud-catalans est accueillie comme « la bonne idée à copier ».

René Aros, président de l’ASPO (l’Association des sourds et malentendants des P.O.), a déclaré : « L’autre jour, un des membres de notre association a été amené à l’hôpital. Tout le monde autour de lui portait un masque. On lui en a mis un aussi, ça l’a complètement paniqué. Il ne pouvait plus s’exprimer ni comprendre. D’autant que personne n’a pensé à écrire pour lui expliquer ce qu’il se passait. »

Il a ainsi profité de l’occasion pour lancer un appel aux couturiers et couturières qui pourraient réaliser ce type de masques transparents localement. « Être sourd, c’est un combat permanent. Le covid-19 est un frein supplémentaire, mais on va surmonter ça aussi ! » conclut-il.

Le Président de l’ASPO,

RECOMMANDÉ