CCN a demandé à 8 femmes si ce que Trump a dit était raciste – voici ce qu’elles ont toutes répondu

Par Zachary Stieber
21 juillet 2019 Mis à jour: 21 juillet 2019

Huit femmes se sont manifestées lorsque CNN a tenté de qualifier les récents tweets du président Donald Trump de définitivement racistes.

La chaîne d’information en continu américaine CNN, qui est ouvertement opposée au président Trump, a qualifié des récents tweets du président américain, de racistes sans les préfacer par « prétendument ».

Trump s’était adressé à la députée démocrate Ilhan Omar suite à ses propos relativistes sur Al-Qaïda : « Nous ne serons jamais un pays socialiste ou communiste. SI VOUS N’ÊTES PAS HEUREUX ICI, VOUS POUVEZ PARTIR ! C’est votre choix, et votre choix seul. Il s’agit d’amour pour l’Amérique. Certaines personnes haïssent notre pays. Ils sont anti-israéliens, pro Al-Qaida, et commentent l’attaque du 11 septembre disant que ‘certaines personnes’ ont fait quelque chose », avait écrit le président.

Après le vote de la Chambre des représentants le 16 juillet dernier sur la condamnation des « tweets racistes » de Trump, le journaliste et animateur de télévision de CNN Anderson Cooper a diffusé un reportage montrant huit femmes pro-Trump à Dallas. Lorsqu’on leur a demandé si les propos de Trump étaient racistes, toutes les huit ont levé la main.

Le président Donald Trump dans la salle Est de la Maison-Blanche le 6 mars 2018. (Samira Bouaou/The Epoch Times)

« Il [Trump] disait que s’ils détestent tant l’Amérique – parce que ce que nous voyons et entendons ce sont ce qu’ils font et ce qu’ils disent… ils détestent l’Amérique. Si c’est si mauvais, il y a beaucoup d’endroits où ils peuvent aller », dit Dena Miller, l’une des femmes.

« Je suis une femme à la peau foncée. Je suis une immigrante légale, je suis d’accord avec lui », a ajouté Sharon Bolan.

Un journaliste de CNN s’est interposé en disant : « Vous ne pensez pas que c’est raciste de dire ça… » incitant les femmes à l’interrompre et à dire « non ».

« Je pense que c’est une démonstration de la façon dont leur idéologie est contagieuse. Même s’elles sont Américaines maintenant, pour ainsi dire, elles n’agissent pas comme des Américains », a dit une autre femme, dont le nom n’a pas été affiché.

« Je suis heureuse que le président ait dit ce qu’il a dit parce que tout ce qu’ils font c’est d’inciter à la haine et à la division, et il n’en est du tout question dans notre pays, ce n’est pas ça du tout », a dit Gina O’Briant.

« N’est-ce pas ce que fait le président avec certains de ses propres commentaires ? Ses propres commentaires racistes », a demandé le journaliste de CNN.

« Il n’a rien dit sur la couleur de peau », répondit O’Briant.

« Nous savons que le président n’est pas raciste, qu’il aime les Hispaniques et les Noirs d’un bout à l’autre du pays », a déclaré Cami Dean, une autre des huit femmes.

First Lady Melania Trump and President Donald Trump at Trump’s 2020 re-election event in Orlando, Fla., on June 18, 2019. (Charlotte Cuthbertson/The Epoch Times)

Le journaliste de CNN a ensuite lu la définition du racisme telle qu’elle figure dans le dictionnaire Merriam-Webster. « Sur la base de cette définition, ne pensez-vous pas que ce que le président a dit est raciste ? » a déclaré le journaliste.

« Il est sorti avec une femme noire pendant deux ans, deux de ses femmes sont immigrantes, ce n’est pas un raciste xénophobe », a déclaré O’Briant.

« Si le premier milliardaire noir soutient le président Trump, comment pouvez-vous le qualifier de raciste ? » a dit Dena Miller.

Les tweets en question ont été postés le 14 juillet par Trump. Il avait écrit : « C’est vraiment intéressant de voir des femmes démocrates ‘progressistes’ au Congrès, originaires de pays dont les gouvernements sont une catastrophe complète et totale, les pires, les plus corrompus et les plus incompétents du monde (on se demande même si leur gouvernement fonctionne), dire maintenant et avec force et agressivité comment notre gouvernement doit être dirigé, au peuple américain, à la Nation la plus puissante du monde « .

« Pourquoi n’y retournent-ils pas pour aider à réparer les endroits totalement délabrés et infestés de crimes d’où ils viennent. Ensuite, qu’ils reviennent nous montrer comment faire. Ces endroits ont grandement besoin de votre aide », a-t-il ajouté. « Je suis sûr que Nancy Pelosi serait très heureuse de prendre rapidement des dispositions pour un voyage gratuit ! »

RECOMMANDÉ