Une centaine de villes à travers le monde se joindront aux manifestations contre Nicolas Maduro

Par Voa
15 novembre 2019 Mis à jour: 15 novembre 2019

Au moins 97 villes à travers le monde préparent différentes manifestation pour le samedi 16 novembre. L’objectif de cette mobilisation, dont le slogan est « le Venezuela se réveille », est de protester contre la dictature de Nicolas Maduro et d’exiger une solution à la grave crise politique, sociale et humanitaire du pays.

Oscar Lopez, directeur du bureau des « Vénézuéliens dans le monde », une organisation rattachée au bureau du service extérieur du président Juan Guaido, a souligné l’importance de « l’engagement et de la responsabilité » de tous les Vénézuéliens pour soutenir tous ceux qui « subissent les conséquences » de cette situation dans le pays.

« Des mobilisations sont organisées dans le monde entier pour soutenir le peuple vénézuélien au sujet de la demande et de l’exigence au régime usurpateur de chacun de ses besoins », a déclaré le porte-parole.

Comme il l’a dit lors d’une conférence de presse à Miami (Floride), cet appel « vise à ce que tous les Vénézuéliens, où qu’ils soient, puissent s’organiser et se joindre à nous samedi prochain, le 16 novembre », a-t-il demandé.

La « cessation de l’usurpation » par Maduro exigée

Les manifestations cherchent à exiger dans le monde entier « la cessation de l’usurpation » du régime de Maduro, mais aussi « à dénoncer tous les problèmes et les besoins » auxquels de nombreux résidents font maintenant face dans le pays à cause de cette situation.

La manifestation « le Venezuela se réveille », qui aura lieu à Miami samedi de 10 h à 13 h devant l’ancien consulat vénézuélien, fermé depuis plusieurs années par le président Hugo Chávez, vise à réunir des organisations vénézuéliennes, des entités indépendantes, ainsi que des partis politiques tels que Voluntad Popular ou Primero Justicia.

« Nous sommes très heureux ici à Miami, comme dans toutes les villes, parce qu’il y a eu une pleine unité, avec toutes les organisations civiles et humanitaires, ainsi qu’avec les groupes universitaires », a-t-il ajouté en invitant tout le monde à se joindre à cet appel.

Mobilisation dans le monde entier

Des villes comme Rome (Italie), Madrid (Espagne), Tel-Aviv (Israël) ou Los Angeles (Californie) feront partie de la centaine de villes du monde qui accueilleront ce genre de manifestation.

Pour sa part, le président en charge du Venezuela, Juan Guaido, a appelé à une manifestation nationale pour montrer que le régime Maduro « a peur de la mobilisation dans les rues ».

Manifestation en Colombie

Depuis Bogota, le député en exil Winston Flores a souligné l’importance de l’appel parce que « cela dépend de tout le monde car si nous sommes tous unis, nous allons atteindre chacun des objectifs ».

Il a expliqué que l’objectif de cette invitation est de revendiquer la voie proposée par l’Assemblée nationale, afin de parvenir à des élections libres.

« Cet appel est pour qu’il y ait un soulèvement populaire au Venezuela dans le cadre constitutionnel, et bien sûr, avec le soutien de vous tous, de votre Assemblée nationale et du président en charge Juan Guaido », a déclaré M. Flores.

La marche à Bogota aura lieu à 15 h 00 au départ du supermarché Carulla dans la Carrera 85, au nord de la ville. Selon le Parlement, les Vénézuéliens participeront également depuis les États-Unis, le Mexique, le Brésil, l’Argentine, le Chili, l’Espagne, la France, la Lituanie, la Hongrie et d’autres pays.

« Nous ne pouvons pas perdre de temps pour déclencher le détonateur, l’étincelle, nous ne pouvons qu’y mettre de l’attitude. C’est à nous, les Vénézuéliens, de faire bouger les choses », a déclaré le parlementaire.

Le Parlement vénézuélien a accepté mardi d’entériner l’appel de ce samedi. Le chavisme a également appelé à soutenir l’ancien président bolivien Evo Morales pendant la fin de semaine.

RECOMMANDÉ