C’est Barbara Pravi qui représentera la France à l’Eurovision avec sa chanson « Voilà »

Par Emmanuelle Bourdy
2 février 2021
Mis à jour: 2 février 2021

Cette année, après une année 2020 sans Eurovision en raison de la pandémie Covid-19, la France sera représentée par Barbara Pravi au concours, qui se déroulera à Rotterdam (Pays-Bas) en mai prochain. La chanteuse a été retenue parmi 11 autres candidats. 

Le processus de sélection d’un nouveau candidat pour l’Eurovision a été lancé avec le programme de France 2, Eurovision France, c’est vous qui décidez, ce samedi 30 janvier 2021. La présentation de l’émission a été assurée par le duo Stéphane Bern et Laurence Boccolini, la nouvelle recrue de France 2, une fan de l’Eurovision. Au total, 2,37 millions de téléspectateurs et téléspectatrices étaient au rendez-vous.

C’est Barbara Pravi, une jeune auteure-compositrice-interprète française âgée de 27 ans – que certains comparent à Edith Piaf – qui a été choisie avec sa chanson « Voilà ».

D’origine Serbe de par son grand-père paternel, son vrai nom de famille est Piévic. Son nom de scène, « Pravi », est un mot serbe dérivé de « prava » qui signifie « authentique », justement choisi en hommage à son grand-père serbe. Barbara a grandi au sein d’une famille d’artistes, au milieu des livres et de la musique. Elle s’est entre autres inspirée de la chanteuse Barbara, mais également de Jacques Brel, Georges Brassens, Françoise Hardy ou encore Aragon.

Elle a coécrit et composé la chanson « Voilà » avec le chanteur Igit. Elle écrit également pour de nombreux autres artistes, notamment Chimène Badi, Julie Zenatti, Angelina ou encore Yannick Noah. La sélection de ce samedi sur France 2 s’est faite parmi 11 autres candidats, d’une part par le public, mais également par un jury présidé par Amir, arrivé 6e à l’Eurovision 2016 avec « J’ai cherché ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ