C’est prouvé, la course à pied rend intelligent et permet d’éviter de perdre ses neurones

Par Nathalie Dieul
9 janvier 2020 Mis à jour: 9 janvier 2020

Le vieil adage mens sana in corpore sano, ou autrement dit « un esprit sain dans un corps sain », décrit bien les bienfaits de l’exercice physique sur la santé, qui sont démontrés par des études de plus en plus nombreuses.

« Les activités sportives dites simples (qui ne nécessitent pas de réflexion), comme la course à pied, améliorent nettement les fonctions cognitives, notamment la mémoire », explique le neurologue Jean-François Chermann à Ouest-France.

« Courir 30 à 40 minutes à raison de trois fois par semaine permet d’augmenter le volume de l’hippocampe, une partie du cerveau qui joue un rôle central concernant la mémoire, le stockage des souvenirs mais aussi la navigation spatiale ou encore l’attention », ajoute-t-il, précisant que l’être humain perd 1 % de ses neurones par an dans l’hippocampe à partir de l’âge de 20 ans.

En effet, l’augmentation des neurones dans l’hippocampe a été prouvée dans une étude de 2016 réalisée sur des rats, rapporte Futura. Une autre étude de la même année indique de son côté que l’exercice stimule la production d’une protéine favorisant la croissance des neurones.

« Courir permet ainsi d’éviter de perdre ses neurones, contrairement aux personnes sédentaires », assure M. Chermann.

Créativité, résilience et hormones du bonheur

La personne qui court sécrète deux hormones : l’endorphine et la sérotonine, toutes deux jouant un rôle important dans le bonheur.

« En courant, la personne continue à réfléchir, ce qui augmente sa créativité », ajoute le neurologue. D’un autre côté, le coureur accroît aussi sa résilience, s’adaptant plus facilement aux difficultés et aux nouvelles situations.

Moins d’Alzheimer et de Parkinson

Bonne nouvelle pour les sportifs : ils ont « moins de chance de développer des maladies comme Alzheimer ou Parkinson », affirme le neurologue. Quant aux personnes non sportives déjà atteintes d’une maladie dégénératrice, elles ont aussi tout intérêt à se mettre au sport : leur maladie évoluera plus lentement.

RECOMMANDÉ