Cette fille était très rebelle – jusqu’à ce qu’elle trouve quelque chose qui lui indique la bonne direction

27 juillet 2018
Mis à jour: 6 septembre 2019

Natalie a grandi en Allemagne avec ses deux frères et sa mère. Sa famille bougeait beaucoup et ses résultats scolaires ont commencé à en souffrir. Elle n’arrivait pas à suivre et elle a fini par sécher les cours.

Sa nature rebelle l’a même amenée dans une famille d’accueil. Cependant, lorsque Natalie était encore une adolescente vulnérable, elle a déménagé pour vivre seule et a commencé à travailler.

Ayant grandi sans père, elle se sentait comme si elle devait paraître forte et dure. Elle portait des vêtements de garçons et avait les cheveux courts et teints avec des piercings pour le nez, les oreilles et les lèvres.

« Je me sentais forte et je voulais le montrer », a-t-elle dit à Minghui.org. « En fait, je ne me sentais pas en sécurité et j’avais peur d’être blessée. J’ai été témoin de violence domestique et j’avais peur que cela m’arrive un jour. J’étais particulièrement inquiète d’être blessée par des hommes. Je pensais qu’il n’y avait pas un seul endroit sûr dans le monde. »

À 16 ans, elle a commencé à boire et à fumer. Elle ne se souciait pas beaucoup de quoi que ce soit et se sentait complètement perdue. Mais au fond d’elle-même, elle savait qu’il devait y avoir quelque chose de plus dans la vie que son combat quotidien.

« Je me suis souvent demandé pourquoi la vie était ainsi et quel en était le sens. Les difficultés et la frustration ne peuvent pas être tout dans la vie. Il doit y avoir une autre raison. J’en étais certaine », a dit Natalie.

Comme beaucoup de gens, elle pensait que la vie n’était qu’une question de gagner de l’argent et de s’amuser. Elle ne voyait pas l’avantage d’aider les autres ou de travailler dur, mais elle ne voulait pas non plus intentionnellement être une mauvaise personne.

« Comme beaucoup de gens de mon âge, je n’ai jamais pensé qu’être une bonne personne devrait être mon but, parce que cela n’avait aucun sens. Je pensais que ce serait suffisant de ne pas être une mauvaise personne », dit-elle.

Mais cette pensée sur le sens de la vie n’arrêtait pas de la harceler et pendant son temps libre, elle cherchait des réponses.

Un jour d’avril 2010, Natalie est tombée sur le site Web d’une pratique spirituelle chinoise appelée Falun Dafa. Elle a appris que c’est une méthode de cultivation et pratique ancrée dans la culture traditionnelle chinoise. Cette pratique comprend la méditation, des exercices doux et des enseignements moraux centrés sur les valeurs d’Authenticité, de Bienveillance et de Tolérance.

Elle a également découvert que les adeptes du Falun Dafa en Chine sont persécutés par le Parti communiste chinois depuis 1999 en raison de leurs croyances et qu’ils ont fait face à l’emprisonnement, à la torture et même à la mort.

Elle se demandait : « Où ce groupe de personnes trouve-t-il le courage d’affronter une persécution aussi cruelle ? » Je ne pouvais pas imaginer que quelqu’un puisse rester ferme dans sa croyance et faire preuve d’un tel courage et d’une telle puissance !

Les adeptes du Falun Gong tiennent des portraits des personnes tuées lors de la persécution en Chine pendant le défilé de la Journée mondiale du Falun Dafa à New York en 2016. (Samira Bouaou/Epoch Times)

Intriguée, elle a lu le livre d’introduction Falun Gong, puis le livre principal des enseignements, Zhuan Falun. Cela a eu un effet profond sur sa vision de la vie.

« Mystère résolu, a dit Natalie, tout avait un sens. J’ai immédiatement réalisé ce que j’avais trouvé. Aucun mot ne peut décrire mon excitation ! J’ai été d’accord que le sens de la vie est de suivre les valeurs d’Authenticité, de Bienveillance, de Tolérance et d’être une bonne personne. »

Trouver la réponse à sa question enlevait le poids lourd qu’elle portait.

« Le stress sur mon cœur avait disparu ! Je me sentais si détendue ! C’est vrai que la vie a un but ! », dit-elle.

« Beaucoup de gens ont posé cette question, mais ont cessé d’en chercher la réponse. Nous avons accepté ce que la société nous enseigne – ‘Vivre une vie meilleure. Profiter de tout. Répondre aux besoins de son corps’ -. Après avoir lu les livres de Dafa, j’ai tout de suite su que les valeurs d’Authenticité, de Bienveillance et de Tolérance sont les vraies réponses à mes questions. C’est le genre de personne que je veux être. »

(The Epoch Times)

Natalie a pris ces valeurs à cœur et a immédiatement vu des changements dans sa vie. Elle est devenue optimiste et extravertie. La relation avec sa mère est devenue harmonieuse, elle a commencé à penser aux autres avant de penser à elle-même.

« Ma mère est si heureuse de voir ces changements. Elle dit souvent à notre famille et à nos amis que sa fille est devenue une jeune femme responsable après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa », dit-elle.

« J’avais l’habitude de me moquer quand je voyais que d’autres personnes avaient des problèmes, comme trébucher sur quelque chose ou se chamailler entre elles. Après avoir commencé à cultiver, j’ai refusé ces pensées négatives. J’ai arrêté de choisir dans les tâches ménagères à la maison ou au travail. J’ai cultivé la gentillesse avec ceux qui ne me traitaient pas bien. J’ai aussi des pensées positives quand je rencontre des difficultés. C’est un sentiment que je n’avais jamais eu avant ! »

Quand quelqu’un a inventé des rumeurs à son sujet, au lieu de se fâcher et de se disputer avec la personne comme elle l’aurait fait dans le passé, elle s’est sentie désolée pour elle, réalisant qu’elle avait dû dire ces choses parce qu’elle se sentait en colère ou blessée.

« J’ai réalisé que c’était un test pour mon caractère, donc je n’étais pas dérangée. J’étais sympathique, dit-elle. « Je suis si heureuse, je peux agir rationnellement. »

Natalie (Minghui.org)

Natalie est sûre que si elle n’avait pas trouvé Falun Dafa, elle aurait pu finir en prison ou pire. Elle n’a plus peur et sept ans plus tard, elle est une jeune femme confiante.

« Je n’ai plus peur comme avant et je me sens protégée quand je suis ces valeurs… Je me sens en sécurité tous les jours. J’ai tellement de chance. »

Version originale

Si cet article vous a inspiré, n’hésitez pas à le partager !

Cette jeune femme gravit les marches pour recevoir son diplôme
– puis, ce que lui dit le doyen produit l’effet d’une bombe



RECOMMANDÉ