Cette fleur a-t-elle mangé un papillon ? Cet incroyable insecte imite mieux les orchidées que les vraies

Par Robert Jay Watson
19 août 2020
Mis à jour: 19 août 2020

Si jamais vous voyez quelque chose comme une belle orchidée rose commencer à « marcher » parmi les feuilles, il est fort possible que ce ne soit pas une orchidée, mais un insecte avec un camouflage très spécial. À savoir, la mante orchidée.

Cette espèce spécialement adaptée, également appelée Hymenopus coronatus ou mante orchidée, vit dans les forêts tropicales humides d’Asie du Sud-Est, de l’Indonésie jusqu’aux Philippines et en Inde. Mais elle est particulièrement abondante en Malaisie.

Selon une étude, elles sont si habiles dans leur mimétisme qu’une mante solitaire attire autant de mangeurs de fleurs que lorsqu’elle se trouve parmi de vraies orchidées.

Comment la mante orchidée réussit-elle à se déguiser ?

(Vince Adam/Shutterstock)
(Vince Adam/Shutterstock)

Tout d’abord, chacune de ses quatre pattes possède le motif coloré des pétales d’une fleur et une forme arrondie similaire. Comme pour les autres membres de la famille de la mante, les pattes avant de la mante orchidée sont garnies de « dents » qui lui permettent d’attraper des proies peu méfiantes.

Parmi ses proies, on trouve des papillons et des papillons de nuit, qui sont attirés par son déguisement parfait. Mais la mante reçoit également la visite de mouches, d’abeilles et de guêpes à la recherche de nectar sucré.

La mante orchidée est aussi remarquable pour son dimorphisme sexuel, les femelles étant beaucoup plus grandes, plus colorées et plus sédentaires – tous les traits nécessaires pour attirer à la fois les proies et les compagnons. Les mâles sont plus petits, plus ternes et plus mobiles pour faciliter la reproduction.

(aulia ananta/Shutterstock)
(Riza AP/Shutterstock)

Selon la revue Zoological Science, en plus de leur aspect floral, les jeunes mantes orchidées femelles émettent des produits chimiques qui font partie de la communication des phéromones pour les abeilles domestiques orientales (Apis cerana). Selon l’étude, les chercheurs « ont réussi à détecter une phéromone émise dans l’air de l’espace libre seulement au moment où les jeunes mantes tentaient de capturer leur proie. »

Selon une étude publiée dans Current Zoology, les chercheurs ont également découvert que l’apparence de la mante s’était adaptée pour ne pas ressembler à une orchidée particulière dans leur forêt tropicale malaisienne natale ni pour donner l’impression générale d’une fleur, mais que sa « couleur et sa forme variaient dans la gamme de celles que présentent de nombreux pétales de fleur plutôt que de ressembler à un type en particulier ».

(Vince Adam/Shutterstock)
(Sebastian Janicki/Shutterstock)

Bien qu’une mante solitaire puisse chasser avec succès, ce qui fonctionne le mieux est lorsqu’il y a un « effet d’aimant » lorsqu’elle « habite des endroits à forte densité de fleurs gratifiantes », qui fournissent « une stratégie optimale de recherche de nourriture pour les mantes orchidées imitant les fleurs en raison de l’abondance accrue des proies et de l’efficacité accrue de leur signal trompeur », indique une étude en écologie comportementale.

On peut alors se demander pourquoi ces insectes proies se dirigent vers la mante orchidée, alors qu’il y a d’autres fleurs réelles et sûres à proximité ? La réponse semble se trouver dans l’incroyable éclat des couleurs de la mante, qui surpasse la réalité.

Pour les mangeurs potentiels, la forme de la fleur est moins importante que la couleur, note Discover Magazine, et les mantes orchidées femelles semblent s’être adaptées pour être plus colorées que leurs fleurs homonymes ; elles attirent donc davantage l’attention.

(Herman Wong HM/Shutterstock)

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

 

RECOMMANDÉ