Charente : il trouve une décharge sauvage et y retourne pour tout nettoyer

Par Nathalie Dieul
22 mai 2020
Mis à jour: 22 mai 2020

Il y a ceux qui polluent la nature en se débarrassant de leurs déchets n’importe où, ceux qui voient ça sans rien faire, et il y a ceux qui passent aussitôt à l’action dès qu’ils tombent sur une décharge sauvage en se promenant. Charlie Pujat, de Voeil-et-Giget en Charente, est de ce dernier groupe.

Lorsqu’il s’est promené dans la vallée des Eaux Claires au début de la semaine, Charlie Pujat s’est rendu compte que des gens avaient déversé leurs déchets le long du sentier au lieu de les apporter à la déchetterie. Le jeune homme de 28 ans est retourné sur les lieux dès mercredi, avec une remorque, afin de tout nettoyer, rapporte le journal local Charente libre.

La vallée des Eaux Claires est pourtant classée Natura 2000, une classification regroupant des sites naturels ou semi-naturels ayant une grande valeur patrimoniale grâce à la faune et à la flore exceptionnelles qu’ils contiennent.

Deux voyages avec une remorque pleine et une matinée de travail ont été nécessaires pour que le jeune Charentais remette l’endroit tel qu’il devrait être. « Quand je suis tombé sur la décharge sauvage, je savais que si je ne nettoyais pas, personne le ne ferait », a déclaré humblement celui qui se promène régulièrement dans la vallée.

Il y avait des fenêtres, des tuiles, des portes, des tuyaux, des pots de peinture et bien d’autres déchets. Le Charentais ne s’est pas contenté de tout déposer à la déchetterie. Les tuiles d’amiante, cancérigènes, ne pouvant pas y être acceptées, il les a rapportées chez lui en attendant de trouver une solution pour s’en défaire.

Charlie Pujat a partagé les photos dans le groupe Facebook Angoul’Aime afin de conscientiser la population au phénomène.

« C’est vraiment écœurant de voir cela, mais heureusement qu’il y encore des bonnes personnes comme vous », a commenté une internaute qui avait déjà signalé l’horrible décharge sauvage à la mairie et qui remercie sincèrement le jeune homme pour son action.

Ce n’est pas la première fois que Charlie fait ce genre de démarche pour l’environnement. Il a déjà nettoyé la Touvre en canoë avec son père, une action qu’il compte recommencer cet été.

Chaque balade dans la vallée est aussi pour le jeune homme l’occasion de poser un geste environnemental  : « Quand j’y vais à pied, maintenant, j’ai pour rituel de prendre une poche poubelle pour ramasser autant que je peux », raconte-t-il.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ