Charente : un veau tué à Bardenac et une jument mutilée à Cellefrouin

Par Léonard Plantain
14 septembre 2020
Mis à jour: 14 septembre 2020

Dimanche 13 septembre, en Charente, un veau et une jument ont été retrouvés mutilées, l’un à Bardenac, l’autre à Cellefrouin. Le veau a été retrouvé mort et la jument, gravement blessée.

Une découverte macabre a eu lieu dans un pré à Bardenac : ce dimanche, un veau a été retrouvé mort avec la queue et les oreilles coupées. Ce dernier était mort depuis deux jours au moment de sa découverte. Les gendarmes se sont déplacés sur l’exploitation et une plainte a été déposée, relate Charente libre.

Dans le même temps, une autre plainte a été déposée, cette fois pour des blessures infligées à une jument à Cellefrouin. Les faits dateraient de la nuit de vendredi à samedi. La pauvre jument a été découverte avec des « trous » au niveau du poitrail ainsi que des entailles sur le corps et le dos. D’après les gendarmes dépêchés sur place, une sorte de poinçon a été retrouvé à proximité de l’animal.

Une fois de plus, ces attaques surviennent dans la continuité des nombreuses attaques que la France subit sur des équidés depuis plusieurs semaines. D’après Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, lundi dernier : 153 enquêtes avaient été ouvertes à la suite de signalements de mutilations, parfois mortelles, sur des chevaux ou des poneys dans tout le pays.

Malheureusement, à l’heure actuelle, ces actes de barbarie continuent…

FOCUS SUR LA CHINE – 3 typhons en 2 semaines détruisent les cultures dans le Nord-Est



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ