Charlie Hebdo : plainte après la dégradation de la plaque en mémoire du policier Ahmed Merabet

Par Epoch Times avec AFP
16 juillet 2020
Mis à jour: 17 juillet 2020

Le policier a été tué à bout portant en pleine rue par l’un des frères Kouachi le 7 janvier 2015, quelques minutes après l’attaque de l’hebdomadaire Charlie Hebdo.

Jeudi 16 juillet, la préfecture de police de Paris a annoncé porter plainte après que la plaque en mémoire d’Ahmed Merabet, un policier tué par les frères Kouachi le 7 janvier 2015 lors des attaques contre Charlie Hebdo, a été dégradée.

« La plaque rendant hommage à notre collègue Ahmed Merabet, tué par des terroristes en 2015, a été vandalisée. Cet acte inacceptable ne restera pas impuni, le @prefpolice dépose plainte », a annoncé la préfecture de police de Paris sur Twitter.

Tué à bout portant

Selon une source policière, des inscriptions au marqueur vert ont été relevées sur la plaque installée dans le 11e arrondissement de la capitale : « oui », « d’acc » « mais encore ? », « les terroristes c’est eux ».

Ahmed Merabet avait été tué à bout portant en pleine rue par l’un des frères Kouachi quelques minutes après l’attaque de l’hebdomadaire Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015.

 

Le saviez-vous ? 


Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ