Chasse à la glu : Barbara Pompili veut l’interdire, les chasseurs ont l’intention d’engager des procédures juridiques

Par Suzanne Durand
31 juillet 2020
Mis à jour: 31 juillet 2020

La ministre de la Transition écologique souhaite mettre la France en conformité avec la directive européenne sur les oiseaux.

Le 17 juillet dernier, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a informé Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs (FNC), de son intention d’interdire la chasse à la glu pour la saison 2020/2021 qui démarre chaque année au mois d’octobre.

Une pratique illégale

Selon la LPO, cette pratique, qui consiste à piéger des oiseaux avec de la colle, est illégale depuis l’adoption de la Directive oiseaux par l’Union Européenne et sa transposition en droit français. Les gouvernements successifs ont contourné l’interdiction à travers des dérogations en prétextant que ce piégeage était sélectif et contrôlé.

La Commission Européenne vient de rappeler la France à ses obligations par un avis motivé début juillet : le gouvernement a trois mois pour faire cesser cette pratique, soit jusqu’à début octobre, ainsi que le piégeage par des filets et matoles dans le Sud-Ouest, et la chasse aux oiseaux migrateurs en février de chaque année.

Une chasse cruelle peu contrôlée

La chasse à la glu est cruelle, non sélective et peu contrôlée. À l’aide de caméras cachées, la LPO a pu démontrer les dommages irréversibles causés aux oiseaux capturés.

Une « action forte d’ampleur nationale »

De son côté, Willy Schraen se dit en « complet désaccord ». Il affirme, d’après la LPO, que cette pratique « ancestrale » est « sélective » et « indolore » pour les oiseaux.

Les chasseurs ont l’intention d’engager des procédures juridiques pour protéger cette technique de piégeage pratiquée dans cinq départements du sud-est de la France. Le président de la FNC a indiqué sur France Info que les chasseurs préparent une « action forte d’ampleur nationale » en réponse à la décision de la ministre de la Transition écologique, Mme Pompili.

 

Le saviez-vous ? 
Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ