Le chat des sables, pratiquement invisible, est photographié pour la première fois en 10 ans

Par Michael Wing
18 septembre 2019 Mis à jour: 18 septembre 2019

Les chats qui vivent dans nos foyers sont souvent assez furtifs en tant que tels, mais il existe une espèce de chat rare et sauvage qui est encore plus furtive.

Le chat des sables, appelé aussi chat du désert, chat du général Margueritte ou chat de Margueritte, vit dans les déserts d’Arabie, d’Afrique du Nord et d’Asie centrale et est si discret qu’il a réussi à rester invisible pendant 10 ans.

(©Shutterstock | Yair Leibovich)

Le scientifique adjoint Shakeel Ahmed et une équipe de collègues de l’Agence pour l’environnement d’Abou Dhabi ont entrepris de filmer le chat en mars 2015. La dernière observation signalée de cette espèce était anecdotique et datait de 2005.

Le chat des sables est un animal nocturne, et il ferme les yeux quand la lumière brille afin de ne pas être vu. Sa fourrure est de la même couleur que son environnement sablonneux, ce qui le rend incroyablement difficile à repérer.

Le chat, qui ressemble beaucoup à un chat domestique, se distingue par son épaisse fourrure supplémentaire autour de la face et de ses pattes. Cette fourrure supplémentaire permet également au félin sournois de ne laisser pratiquement aucune empreinte de pas dans le sable.

Shakeel Ahmed et son équipe ont installé cinq caméras à détection de mouvement à Baynouna, à Abu Dhabi, et ont préparé des aliments pour chats à saveur de poulet et de poisson. Une enquête précédente avait révélé que les chats préféraient la nourriture de poulet pour chats, c’est donc ce qu’ils ont utilisé le plus souvent.

Au cours des 278 nuits de piégeage, ils ont pris 46 photos et identifié trois chats des sables différents, dont l’un était un mâle. Les félins ont été filmés entre minuit et 6 h du matin. Environ 39 % des observations ont eu lieu pendant les phases de pleine lune.

Il s’agissait de la première observation confirmée de ce chat incroyablement timide dans la région occidentale d’Abu Dhabi depuis l’observation non confirmée de 2005.

En raison de la nature insaisissable du chat des sables, les scientifiques en savent encore très peu sur lui.

« Nous manquons de scientifiques travaillant sur les chats des sables et très peu d’évaluations sont faites pour déterminer le comportement, la population et la situation de l’espèce », a déclaré John Newby du Sahara Conservation Fund. « Les chats des sables sont naturellement rares. »

Ils sont reconnus pour être bien adaptés à l’environnement désertique. Ils ont des poils spéciaux dans leurs oreilles et sur leurs pattes afin d’empêcher le sable d’y entrer.

Étonnamment, le chat des sables n’a pas besoin de boire de l’eau, car il s’hydrate entièrement par les oiseaux, les reptiles et les mammifères qu’il chasse et consomme.

(©Shutterstock | Alexandr Junek Imaging)

Ce mystérieux félin est classé sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature comme « presque menacé » et « en voie de disparition » aux Émirats arabes unis.

On pense que les populations sont en déclin principalement en raison du développement et de la perte d’habitat qui s’ensuit.

L’équipe espère que ses recherches contribueront à l’élaboration de futures stratégies de conservation, par exemple en comparant les populations locales à celles des pays voisins d’Oman et d’Arabie saoudite.

(©Shutterstock | Pete Gallop)

« Il est clair que la recherche sur le terrain sera extrêmement utile pour élaborer des plans de conservation [sic] pour les chats des sables et leur habitat, ainsi que pour identifier les zones et leurs étendues qui pourraient être transformées en zones protégées pour la conservation des chats », a assuré M. Newby. « Les scientifiques doivent faire plus de recherche sur le mode de vie des chats des sables afin de créer une zone protégée appropriée. »

RECOMMANDÉ