Un chauffeur « Uber » prétend être le petit ami de sa cliente et la sauve d’un individu agressif

Par Louise Bevan
11 janvier 2021
Mis à jour: 13 janvier 2021

Un chauffeur d’Uber, qui a protégé une cliente d’un homme agressif en se faisant passer pour son petit ami, est salué pour ses actions. Le chauffeur, troublé par l’incident, a ponctué l’histoire avec un message qu’il passe à tous les hommes : apprenez à accepter le mot « non ».

Brandon Gale a été très surpris lorsqu’une cliente d’Uber a utilisé le système de messagerie de l’application pour lui faire une demande bizarre. Ce papa de Rock Island, dans l’Illinois, a partagé l’anecdote dans son intégralité sur Facebook en juillet 2019.

« J’ai reçu un appel pour aller chercher une femme à la foire », a-t-il commenté. « Environ 30 secondes après avoir accepté le trajet, la cliente m’a envoyé un message […] ‘Quand vous arriverez ici, vous pourrez faire semblant d’être mon petit ami ?‘ »

Brandon, perplexe, a demandé à la cliente ce qu’elle voulait dire par là. Elle a répondu : « J’ai juste besoin que vous agissiez comme si vous me connaissiez, et que vous ne soyez pas mon chauffeur Uber. »

Brandon Gale avec sa femme, Trish (Avec l’aimable autorisation de Brandon Gale)

Brandon s’est arrêté pour retirer les logos Uber et Lyft de la vitre de sa voiture. Gêné à l’idée d’enlever son alliance, il s’est simplement assuré qu’elle était hors de vue en arrivant au point de rencontre.

« Quand je suis arrivé, j’ai baissé ma vitre », a-t-il poursuivi. « Un homme et une femme étaient en train de parler.«  La femme a immédiatement « planté le décor » en criant : « Salut, Chéri ! J’arrive tout de suite ! »

« Je ne voulais pas la laisser en plan, alors j’ai crié : génial, parce que je meurs de faim ! » a expliqué Brandon. Il a salué l’étranger, qui lui a répondu sans enthousiasme ; la « ruse » a parfaitement fonctionné, a dit Brandon.

(Illustration – Montri Thipsorn / Shutterstock)

La femme est alors montée dans la voiture de Brandon et ils sont partis à vive allure. Alors qu’ils étaient en route, la femme lui a expliqué toute l’histoire.

« Elle est allée à la foire avec une bande d’amis », a expliqué Brandon. « Dans ce groupe d’amis, il y avait un type qui était très entreprenant avec elle et qui n’acceptait pas ses refus. Il avait aussi un passé très agressif. »

La femme pensait qu’elle pouvait se débarrasser de cet indésirable en repartant dans sa propre voiture ; mais il l’a suivie. Elle a alors prétendu avoir perdu ses clés, mais l’homme persistant lui a proposé de la ramener chez elle.

(Illustration – leungchopan / Shutterstock)

 C’est à ce moment-là qu’elle a décidé d’appeler « son petit ami ».

« Cela n’aurait jamais dû arriver », a déclaré Brandon. Vous, les hommes, apprenez à accepter le mot « non » comme une réponse catégorique. Apprenez à assumer la responsabilité de vos actes.

« Nos fils vous regardent, et c’est en suivant notre exemple qu’ils apprennent la façon dont ils se comporteront avec les femmes », a-t-il imploré. 

C’est sans surprise que le message est devenu viral lorsque Brandon a partagé l’histoire sur Facebook, collectant près de 2 000 commentaires.

De nombreuses personnes se sont rendues dans les commentaires pour le féliciter. L’un d’entre eux a écrit : « Vous êtes un homme bon. »

Vous êtes un vrai héros, « merci », a écrit un autre.

Un troisième a écrit : « Merci pour votre attention ! Votre femme a de la chance d’avoir un ‘bon gars’. »

Brandon et Trish Gale (Avec l’aimable autorisation de Brandon Gale)

Trish, la fière épouse de Brandon, a également partagé l’anecdote sur ses médias sociaux en louant les actions de son mari.

« Ce serait bien si dans l’avenir, rien de tout cela n’était plus nécessaire », a-t-elle déclaré, citée par The Sun, « mais en attendant, je suis heureuse qu’il y ait encore des gens vraiment bons pour éviter que de mauvaises choses se produisent. »

S’adressant à toutes les femmes qui pourraient avoir besoin d’une « échappatoire », Mme Brandon leur a conseillé d’utiliser les systèmes de messagerie des applications Uber ou Lyft pour faire des demandes particulières. Car en le faisant, cela  pourrait certainement sauver des vies, a-t-elle supposé.

NOUVEL HORIZON – La Chine exploite les faiblesses de l’Occident

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

 

Faire un don à Epoch Times

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ