Des chercheurs redécouvrent l’abeille bleue, ultra rare, longtemps considérée comme éteinte en Floride

Par Michael Wing
21 juin 2020
Mis à jour: 22 juin 2020

Des scientifiques de l’université de Floride ont redécouvert une espèce d’abeille si rare qu’on la croyait disparue.

L’abeille bleue a été décrite pour la première fois en 2011 et n’avait pas été vue depuis 2016. Les premières observations avaient permis de la localiser à quatre endroits seulement dans une zone de 41 km² à Lake Wales Ridge au centre de la Floride, qui est « un lieu important de la biodiversité reconnu mondialement », selon un communiqué de presse. L’espèce est très localisée et se nourrit de la fleur de Clinopodium ashei, un genre de clinopode en voie de disparition.

Cependant, l’une de ses caractéristiques visuelles les plus remarquables est la couleur bleue frappante de l’abeille.

(USGS Native Bee Inventory and Monitoring Laboratory/CC BY 2.0)

Le 9 mars, le Dr Chase Kimmel, associé postdoctoral, et son conseiller, Jaret Daniels, directeur du McGuire Center for Lepidoptera and Biodiversity, étaient en excursion pour repérer des abeilles et poser des pièges, lorsqu’ils ont aperçu le mouvement de tête caractéristique pour lequel les abeilles bleues sont connues.

« J’étais ouvert à la possibilité que nous ne trouvions pas l’abeille du tout, alors le premier moment où nous l’avons repérée sur le terrain a été vraiment formidable », a reconnu le Dr Kimmel dans le communiqué.

Le transfert du pollen de la tête à l’estomac par le pollinisateur est à l’origine de son mouvement de tête caractéristique.

Les chercheurs ont réussi à capturer un spécimen d’abeille pour l’examiner plus en détail. On en sait si peu sur cette espèce qu’elle n’a pas encore été étiquetée comme « en danger » malgré son faible nombre.

L’abeille Osmia calamintha butinant une fleur de Calamintha ashei à Lake Placid, dans le comté des Highlands, en Floride. Date 2011 (Tim Lethbridge/CC BY 3.0)

Depuis leur découverte initiale, les chercheurs ont pu localiser l’abeille calamintha bleue à plusieurs endroits – une bonne nouvelle pour l’espèce – dont certains lieux sont distants de plus de 80 km.

La nature localisée de l’espèce d’abeille est liée au fait que la bande côtière de Floride était autrefois submergée à un niveau tel qu’elle agissait presque comme un environnement insulaire avec des habitats isolés, formant ainsi des poches de plantes et d’animaux uniquement spécialisés, a déclaré M. Daniels.

« C’est une chose de lire la documentation sur la perte de l’habitat et le développement et une autre de conduire 30 à 40 minutes à travers des kilomètres d’orangeraies juste pour arriver à un tout petit site de préservation », a déclaré M. Kimmel. « Cela met en perspective l’ampleur de la perte d’habitat qui affecte tous les animaux qui vivent dans cette région. »

L’abeille Osmia calamintha, paratype mâle, habitus latéral (Molly G. Rightmyer, Mark Deyrup, John S. Ascher, Terry Griswold/CC BY 3.0)

Avec une telle méconnaissance de cette espèce rare, les chercheurs aimeraient en savoir plus sur le statut et la répartition de sa population, ainsi que sur ses habitudes de nidification et d’alimentation. Une étude plus approfondie pourrait contribuer à placer l’abeille sous la protection de la loi sur les espèces menacées.

« Nous essayons de combler de nombreuses lacunes qui n’étaient pas connues auparavant », a-t-il déclaré. « Cela montre à quel point nous en savons peu sur la communauté des insectes et comment il y a beaucoup de découvertes intéressantes qui peuvent encore se produire. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ