153 enquêtes ouvertes pour mutilation de chevaux en France dont 30 très graves

Par afp
9 septembre 2020
Mis à jour: 10 septembre 2020

Depuis plusieurs mois, des chevaux ont été victimes de mutilations sur plus de la moitié du territoire national.

« Nous sommes extrêmement choqués par ces actes ignobles qui sont commis. Il y a aujourd’hui 153 enquêtes qui sont ouvertes partout en France dans plus de la moitié des départements de France », a déclaré lundi soir le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, en déplacement dans l’Oise (nord)

Accompagné du ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, il a pris part à une réunion avec des responsables locaux et des propriétaires et gérants d’écurie dont les chevaux ont été victimes de sévices.

Selon le colonel Hubert Percie du Sert, coordinateur de la sous-direction de la police judiciaire de la gendarmerie, ont déjà été recensés « une vingtaine » de cas d’oreilles coupées, auxquels s’ajoutent des faits de « mutilations d’organes génitaux, des lacérations avec des objets tranchants ».

Soulignant « la pluralité des auteurs et des modes opératoires », il a récemment indiqué à l’AFP que toutes les pistes étaient envisagées: un challenge sur internet, des dérives sectaires, le mimétisme, la haine des équidés, des rites sataniques…

FOCUS SUR LA CHINE - Disparition de 20 personnes chaque jour en Chine

Le saviez-vous ? 

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ