Un chien meurt le même jour que sa propriétaire, séparée de lui dans une maison de retraite

Par Jesus de Leon
17 août 2019 Mis à jour: 17 août 2019

Un chien qui se trouvait dans un refuge pour animaux en Espagne est mort le même jour que sa propriétaire qui vivait séparée de lui dans une maison de retraite.

Samedi 10 août à l’aube, l’une des bénévoles du refuge où vivait le chien Cuco est allée lui dire bonjour comme d’habitude, mais il a réalisé que l’animal ne réagissait pas.

« Hier, nos bénévoles l’ont trouvé endormi, il avait entrepris son grand voyage vers le pont arc-en-ciel », a écrit l’Association de protection des animaux de Vilagarcía de Arousa, dans la ville de Pontevedra, sur Facebook.

Cuco, âgé de 15 ans, est arrivé au refuge en février dernier alors que sa propriétaire vivait dans une maison de retraite.

Il avait été à ses côtés toute sa vie, et la femme avait 96 ans.

Ce qui est frappant dans cette histoire, c’est que Cuco est mort quelques heures seulement avant le décès de sa propriétaire : « Aujourd’hui, nous avons appris que son humaine, la femme qui l’aimait et qui s’est occupée de lui jusqu’à ce que ses forces soient épuisées, avait entrepris le même voyage », écrit l’association. « Cuco et tous les chats dont elle s’est occupée l’attendaient là-haut, parce qu’elle avait aussi pris soin d’eux », ajoute l’association.

Il y a cinq ans, l’animal a été laissé aux soins d’un parent de la femme, mais malgré cela, la propriétaire initiale de Cuco a maintenu le contact avec lui à certaines occasions où elle a pu quitter la résidence et retourner à la maison où le chien vivait, a rapporté le journal matinal La Vanguardia.

« Quand nous avons découvert que la propriétaire était morte le soir, le même jour que Cuco, nous étions sous le choc, nos cheveux se sont dressés sur la tête », a déclaré à ce journal Angeles Cifuentes, présidente de l’association.

« Nous pensons qu’il est parti en premier pour la guider », a-t-elle ajouté.

L’association a tenu à partager cette histoire touchante par le biais de son compte Facebook.

Les commentaires des utilisateurs du réseau social n’ont pas tardé à arriver.

« J’ai vu les nouvelles de CUCO et ça m’a brisé le cœur. Je n’arrête pas de pleurer, je vous offre mes sympathies. Je ne peux pas continuer à écrire. Je tiens à remercier l’Asociación Protectora de Villagarcía de Arousa et les bénévoles qui se sont tant occupés de lui. Je t’aime, le chien, pour toujours », a écrit l’une des personnes émues par les nouvelles.

« Bon voyage, ensemble, comme vous l’avez toujours été », a écrit une autre personne en guise d’adieu.

RECOMMANDÉ