Un chien meure après avoir été battu au marteau et incendié – sa famille demande justice

16 mai 2019 Mis à jour: 16 mai 2019

Un chien du Tennessee est mort après avoir été sauvagement agressé et incendié, rapporte-t-on.

La semaine dernière, la clinique vétérinaire de Camden, dans le comté de Benton, en Arkansas, aux États-Unis, a publié une mise à jour de la situation, rapporte Fox17 in Nashville.

Sissy, un chien labrador mélangé noir de 6 ans, était couvert de brûlures et a dû recevoir des soins médicaux après avoir été battu, selon le reportage.

La clinique vétérinaire de Camden a fait une déclaration en prenant la parole au nom du chien. « Merci pour tout l’amour et le soutien que vous nous avez témoigné, à moi et à ma famille, depuis mon agression. Mes brûlures étaient très graves. Toute la peau de mon ventre, de ma poitrine et de l’intérieur de mes jambes est morte », dit la déclaration, à une filiale de Fox.

Cody Shay Townsend a été arrêté et accusé de cruauté envers les animaux, de cambriolage aggravé et de violation de la propriété, a rapporté Fox17, à la fin avril.

Cody a essayé de monter dans une voiture en même temps qu’une femme inconnue, a refusé de partir et lui a fait des déclarations inappropriées, a relaté le chef policier du comté de Benton, Ken Christopher. La femme l’a finalement forcé à partir, puis il a marché vers une autre maison.

Quand il a essayé d’entrer dans cette maison, il s’est trouvé nez à nez avec un chien qui l’a confronté, ont dit les autorités.

Cody aurait ensuite frappé le chien avec une batte de baseball et un marteau, l’a aspergé d’essence et a mis le feu sur lui.

Selon WSMV, Cody avait l’habitude de brûler des souches d’arbres dans une cour pour s’en débarrasser. Après que le chien s’est approché de lui, il l’a attrapé et l’a poussé sous une souche avant de verser de l’essence dessus.

Selon les rapports, Cody aurait été sous l’influence d’une substance illicite.

Les brûlures étaient trop graves

« Je voulais tout faire pour qu’elle survive », a déclaré la vétérinaire, Elizabeth Paschall, au journal Jackson Sun. « Je me sens impuissante. Même si nous pouvons faire beaucoup de choses, nous devons faire ce qui est dans le meilleur intérêt des patients. »

Elle a ajouté que l’état du chien « se détériorait de jour en jour ainsi que sa capacité à bouger ».

Les chiots de Sissy ont été sevrés et sont assez grands pour être seuls, dit-elle.

« Nous devons continuer à combattre le mal et à faire le bien », a dit Elizabeth. « Faire le bien est ce qui combattra le mal. On ne peut pas laisser le mal prendre le dessus. »

RECOMMANDÉ