Une chienne paralysée se traîne en terrain dangereux à la recherche d’aide

Par Epoch Times
10 juin 2019
Mis à jour: 12 juillet 2019

Il faut une certaine dose de détermination pour accomplir ce que cette chienne blessée a accompli. Ce courageux petit animal s’est traîné, avec ses deux pattes avant, à travers l’Afrique à la recherche d’aide. Incapable de marcher correctement et sans eau ni nourriture, c’est un miracle qu’elle soit parvenue à s’en sortir saine et sauve !

Poppy, une petite chienne errante, avait certainement la chance de son côté. Ses pattes arrière sont devenues paralysées lorsque sa colonne vertébrale a été écrasée. On ne sait pas de quelle façon elle a été blessée mais, pour ses sauveteurs, il était clair qu’elle avait été abandonnée. Nous ne savons pas sur quelle distance elle a dû se traîner.

Susanne Vogel, qui travaille dans un camp de recherche sur les éléphants au Botswana, a été l’une des personnes à l’avoir repérée en 2017 et a été bouleversée par le sort de cette petite chienne.

« Elle a rampé – littéralement rampé, parce que ses pattes arrière étaient complètement paralysées – jusqu’à notre camp de recherche », a relaté Mme Vogel au The Dodo. « Elle était incapable de marcher, mais remplie d’amour et cherchant de l’aide. »

Cependant, incapable de lui fournir une aide médicale immédiate – le vétérinaire le plus proche étant à huit heures de route – l’équipe s’est occupée d’elle du mieux qu’elle a pu. Ils se doutaient qu’elle avait dû surmonter des obstacles immenses pour se rendre au camp donc ils se sont tous mobilisés pour lui venir en aide. « Le camp se trouve dans une région reculée, peuplée d’éléphants, mais aussi de lions, d’hyènes et d’autres prédateurs », a souligné Mme Vogel. « Poppy s’était rendue jusqu’à nous, émaciée et trempée par la pluie. »

Un travailleur, nommé Graham McCulloch, a emprunté, avec Poppy la longue et dangereuse route que représentait la traversée de la rivière Okavango en ferry afin de trouver un vétérinaire. À l’époque, Poppy n’avait que 7 mois, et une intervention chirurgicale sur sa colonne vertébrale écrasée était nécessaire pour qu’elle marche de nouveau.

« [Le vétérinaire] a dit qu’il y avait peu de chances qu’elle survive à l’opération ou se rétablisse à la suite de l’opération », a expliqué Amanda Stronza, l’une de ses sauveteuses. « Mais elle était tellement énergique et nous devions honorer sa volonté de vivre et le dur combat qu’elle avait déjà mené pour nous trouver et se tenir en vie. Je ne pouvais pas acquiescer à l’idée de l’euthanasier. »

Afin d’aider Poppy, Amanda a créé une page GoFundMe pour collecter des fonds pour la chirurgie. Voyant le sort de cette chienne sans défense, le public a été généreux et ils ont amassé plus qu’assez d’argent pour l’aider.

Grâce aux médicaments anti-inflammatoires et des nombreux exercices de réadaptation physique, le rétablissement de Poppy et sa détermination à vivre ont étonné tout le monde. Une visite chez un spécialiste à Johannesburg a permis de savoir que sa colonne vertébrale était totalement sectionnée entre deux vertèbres et que la chirurgie n’allait faire aucune différence pour sa moelle épinière, peut-on lire sur la page GoFundMe. La meilleure option pour Poppy était de la prémunir d’un « montage sur roues » qui lui permettrait de se déplacer.

Les gens du monde entier ont été tellement émus par la résilience de cette chienne qu’ils ont voulu l’adopter. Puis, une amie d’Amanda, MaryBeth Hastings, à Washington, D.C., a vu Poppy sur Facebook, puis ses deux filles en sont immédiatement tombées amoureuses.

Cette chienne déterminée est maintenant pleinement émancipée dans son nouveau foyer d’accueil. En janvier 2019, Poppy a même obtenu un nouveau « montage sur roues ». Elle a bonne mine et de nature agréable. Elle savait qu’elle avait besoin d’aide et elle a réussi à atteindre le bon endroit au bon moment.

Regardez la vidéo de la brave Poppy :

RECOMMANDÉ