En Chine, deux internautes disparaissent après avoir organisé un événement YouTube se moquant du leader chinois

Par Frank Yue
17 février 2021
Mis à jour: 17 février 2021

Selon Radio Free Asia (RFA), deux internautes chinois auraient disparu depuis le 9 février, après avoir participé à un événement en direct pour se moquer du leader chinois Xi Jinping sur YouTube.

Plusieurs chaînes de YouTube gérées par des internautes chinois ont préparé une session commune de diffusion en direct le 11 février, visant à ridiculiser Xi à l’approche du Nouvel An chinois, le plus important festival traditionnel en Chine. YouTube est interdit en Chine continentale, mais les internautes peuvent utiliser un logiciel VPN pour contourner le pare-feu internet chinois et accéder à des plateformes interdites.

Certains de ces groupes ont déclaré que leurs vidéos avaient été retirées par YouTube avant l’événement, la plateforme invoquant des violations de droits d’auteur. Les administrateurs de la chaîne pensent que YouTube aurait acquiescé aux règles de censure chinoises.

Epoch Times a contacté YouTube pour obtenir des commentaires, mais n’a pas reçu de réponse au moment de la mise sous presse.

Entre-temps, les groupes ont perdu le contact avec deux administrateurs de chaîne basés en Chine : la personne derrière la chaîne YouTube « Ru Mo Xin Lian She », l’un des co-animateurs de la diffusion en direct, et un administrateur appelé « W ».

Le responsable d’une chaîne YouTube appelée « Qiang Guo Wa Ha Ha » – un autre des co-animateurs de la diffusion en direct – a dit à RFA qu’il pensait que tous les deux avaient été punis par les autorités chinoises. « Il est très probable que le Parti communiste chinois ait utilisé ses ressources de sécurité au niveau de l’État pour faire une enquête et les réduire au silence. »

« Qiang Guo Wa Ha Ha » est une chaîne consacrée à parodier Xi Jinping, notamment pour ses lapsus lors d’événements publics.

Deux autres chaînes de YouTube qui ont co-animé la diffusion en direct, « Xiao Fan Qi » et « Xiao Chi Tang », ont reçu des avertissements de copyright de YouTube la nuit précédente, le 10 février. Toutes leurs vidéos précédentes, dont beaucoup usurpaient le nom de Xi, ont été retirées par la plateforme.

Selon les avertissements reçus de YouTube, les deux chaînes sont accusées de violation des droits d’auteur par la Shanghai Hode Information Technology Co. l’entité qui gère le populaire site chinois de partage de vidéos Bilibili.

Le directeur de « Qiang Guo Wa Ha Ha » a déclaré à la RFA qu’il pensait que Bilibili avait lancé ces plaintes pour tenter d’empêcher la diffusion en direct de l’événement.

Mais le 11 février, l’événement en direct est apparu sur les deux chaînes et a pu être diffusé.

Capture d’écran de la vidéo se moquant publiquement de Xi Jinping sur YouTube.

Wu Te, commentateur indépendant en Chine continentale, a déclaré à ‘édition en langue chinoise d’Epoch Times que l’événement signalait que « les jeunes chinois perdent patience avec Xi Jinping » et deviennent de plus en plus dissidents à l’égard du régime.

Les internautes chinois qualifient parfois Xi d’« accélérateur en chef », en référence à sa politique intérieure et étrangère qui a attiré la colère des gens et pourrait accélérer l’effondrement du Parti communiste chinois.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ