Chine : les cadavres d’environ 5.000 animaux enfermés dans des boîtes percées de trous ont été découverts dans un entrepôt

Par Emmanuelle Bourdy
8 octobre 2020
Mis à jour: 8 octobre 2020

Découverte macabre !

Plus de 5 000 cadavres de chiens et de chats mais aussi de lapins, de cochons d’Inde, empactés dans des colis, ont été découverts, ce lundi 22 septembre 2020, dans un entrepôt de Luohe, une ville du centre de la province du Henan, en Chine. L’association locale de défense des animaux Utopia dénonce « cette tragédie ».

Environ 200 autres animaux, qui eux étaient encore vivants, ont également été découverts dans ce hangar. L’Association de défense des animaux Utopia leur a prodigué les premiers soins, avant de les confier à des cliniques vétérinaires.

Les animaux, retrouvés dans ce centre d’expédition de l’entreprise Dongxing Logistics, avaient été entreposés individuellement dans des cages, et chaque cage était elle-même insérée dans un colis. De simples trous transperçant les colis étaient censés permettre aux animaux de « respirer ». Les pauvres bêtes sont mortes d’« asphyxie », mais comme elles n’ont eu ni nourriture, ni eau pendant environ une semaine, elles ont également souffert « de déshydratation et de faim », précise la fondatrice d’Utopia, ainsi que le rapporte CBS News. Des membres de l’Association Utopia ont qualifié ce spectacle funèbre d’« enfer sur terre ».

La responsable d’Utopia estime que « cette tragédie est la conséquence directe d’une mauvaise communication au sein de la société d’acheminement de colis et du manque de cohérence des réglementations du transport de marchandises ». L’entreprise de logistique, qui devait transporter les animaux vers leurs acheteurs, aurait refusé cette mission illégale. En effet, CBS News indique qu’en Chine, la loi interdit le transport d’animaux vivants dans des emballages commerciaux classiques.

« Bien sûr, les vendeurs et les acheteurs ont aussi une responsabilité », rappelle la responsable d’Utopia. La société de transport de colis Yunda déclare ne pas avoir été informée de ce qui se passait. Pour autant, elle a reconnu avoir accepté le transport d’animaux dans ces boîtes.

Une enquête est en cours.

FOCUS SUR LA CHINE – Touché par le virus, Trump pourrait être plus ferme face à la Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ